Livre

Les bâtards de l’Empire 4: Le soleil noir de Wagram

Benoit Migneault
Commentaires
Les bâtards de l’Empire 4:  Le soleil noir de Wagram

À peine le troisième tome publié que le très prolifique Jean-Paul Tapie sort déjà de ses fourneaux le quatrième opus des aventures de Nicolas, perdu au cœur des guerres napoléoniennes et d’un cœur à la fois déchiré et apaisé par la peau râpeuse des hommes. Aristocrate en fuite, Nicolas cache bien sa naissance fortunée, mais n’est pas au bout de ses peines.

Une missive lui apprend que Pierre-Louis, récemment amputé, a commis l’irréparable et n’est plus de ce monde. Au hasard d’un recueillement sur la tombe de son compagnon, il fait la rencontre de Jauffret Médéric, ordonnance de Pierre-Luc qui travaille dorénavant à la réadaptation des soldats blessés et avec qui il découvre que soumission et excitation peuvent aller de pair. Ensemble, ils rencontreront Félix Lagrave, un dessinateur qui gagne sa vie en offrant à une clientèle triée sur le volet le Physique Pictorial Magazine (en plus érotique) de la période napoléonienne. La guerre n’est cependant jamais bien loin et Nicolas se doit de rejoindre son escadron et reprendre son service au cœur de la bataille d’Austerlitz.  Pendant ce temps, Albina d’Aubrac se retrouve exilée en Angleterre où elle est mêlée, bien malgré elle, à une ténébreuse affaire de meurtres où elle joue à la fois le rôle de la victime et du présumé criminel. Rappelons que, dans la même veine que le Chevalier d’Éon, les jupons de cette dernière cachent une surprise de taille auquel ses amants, une fois la surprise passée, ne savent généralement pas résister! Impossible de se lasser des fresques historiques de Jean-Paul Tapie qui marie toujours avec une aussi grande maestria les faits historiques, une écriture extrêmement maîtrisée sans cependant ne jamais se départir de ce qui constitue sans doute la clé de voûte de son succès: des personnages forts déchirés par des enjeux allant du très intimes au plus grand que nature! 
 
Le soleil noir de Wagram / Jean-Paul Tapie. Saint-Martin-de-Londres: H&O, 2017. 284 p. (Les bâtards de l’Empire, v. 4)