Du 10 au 27 octobre

Explorer l’humain chacun à sa manière

André-Constantin Passiour
Commentaires
Explorer l’humain chacun à sa manière

Le photographe Perry Sénécal et l’artiste peintre Chantal Fontaine Hébert exposeront chacun leurs œuvres du 10 au 27 octobre, à la Galerie LUZ, sur Sainte-Catherine Ouest. «Fragments», c’est le titre de la partie qui est attribuée à Mme Fontaine Hébert alors que Perry Sénécal a choisi «Origines» pour représenter ces photos. 

FragmentChantal Fontaine Hébert maintient toujours son exploration de l'inconscient, mais en l'exprimant dans cette exposition par le monotype, procédé d'impression qu'elle approfondit depuis cinq ans. La liberté du geste et du mouvement permet à Chantal Fontaine Hébert de mettre en évidence les contradictions et agitations intérieures de l'être humain par l'exploration de l'inconscient émotionnel à travers la mémoire intra-utérine. Cela lui permet de mettre en place des fragments d'inconscient non résolus et libère des ressentis traumatisants de la gestation. Fragments donne un accès privilégié aux mouvements de fusion et de séparation durant cette période.
 
«J’explore ce qui se passe dans la vie intra-utérine, commente Chantal Fontaine Hébert, qui a étudié en littérature, en psychanalyse et en arts visuels. Si la mère est stressée, l’enfant qui va naître ressent ce stress, mais au contraire si elle est heureuse, le fœtus va sentir ce bonheur. C’est ce que je veux démontrer. […] C’est de l’abstraction, mais qui est très structurée.» L’artiste présentera 16 pièces, dont une de grand format «faisant le lien entre mes monotypes actuels et ce que je peignais auparavant», ajoute-t-elle. C’est depuis 1985 que Chantal Fontaine Hébert explore les divers procédés allant des techniques mixtes aux calligraphies d’Asie et du Moyen-Orient en passant par l’art très ancien de l’enluminure. Ses œuvres ont été exposées autant au Québec, qu’en France, en Belgique, en Espagne ou encore en Italie.
 
Si le nom de Perry Sénécal vous dit quelque chose, c’est simple, c’est parce que celui-ci signe la photo de la page couverture de ce ma--gazine quelques fois par an. S’il choisit souvent des modèles masculins très photogéniques, Perry Sénécal aime aussi le cadre urbain et ces diverses facettes en tant que sujets, ce fut d’ailleurs sa dernière exposition, il y a deux ans, appelée «Paysages urbains». Mais, cette fois-ci, c’est toute autre chose qu’il nous montre.
 
Perry Sénécal présentera une dizaine de photos, certaines en couleur, d’autres en noir et blanc. «Ce sont des photos de modè-les, de corps masculins et elles seront surtout centrées sur certaines parties de ces corps. De prime abord, cela demandera parfois une certaine réflexion quant à ce qu’on regarde. Cette exposition est centrée sur la musculature, sur la force et leurs formes, mais aussi sur l’esthétisme ainsi que sur les jeux d’ombre, de lumière, etc.», explique Perry Sénécal, qui est un grand ami de Chantal Fontaine Hébert.
 
Explorer l’humainVoilà bien 15 ans que M. Sénécal, qui est coiffeur aussi, fait de la photographie. Il a donc puisé dans ce riche parcours pour dénicher les perles rares qui orneront les murs de la Galerie LUZ. «Les photos sont récentes dans le sens où elles n’ont jamais été présentées sous de telles formes. C’est une démarche artistique différente de ce que j’ai l’habitude de faire et je suis très heureux du résultat», indique-t-il.
 
«Je connais Chantal depuis des années et l’idée était de faire une exposition où elle présenterait ces toiles et moi mes photos. La base était de se rejoindre sur la forme et la couleur. L’abstraction et la couleur de ses monotypes rejoindraient ainsi mes photos dans ce qu’on a d’organique tous les deux, dans le noir et blanc de mes photos et dans les parties de corps, également, pour en faire un tout harmonieux qui se complète», explique Perry Sénécal.
 
Chacun de ces deux artistes sonde ainsi l’humain, mais à partir de ses propres perspectives, mais toujours avec un regard qui reflète le souci de cet amour, de cette passion pour l’humain! 
 
Du 10 au 27 octobre à la Galerie Luz,
372, rue Sainte-Catherine Ouest, suite 418, Montréal.
Vernissage le 13 octobre, dès 14h. 514 908-2880 ou www.galerieluz.com