À lire...

Les cinq saisons de l’Avenir: 1. L’automne: Qui avaient des âmes en panne

Benoit Migneault
Commentaires
Les cinq saisons de l’Avenir: 1. L’automne: Qui avaient des âmes en panne

Un ouvrage surprenant qui manie élégamment des genres qui, au départ, semblaient peu faits pour fréquenter la même couche. En effet, le roman de Michel Bélil se déroule après un cataclysme planétaire où la technologie ne fait plus que vivoter. Les enjeux quotidiens de cette société futuriste sont donc souvent en ligne avec ceux d’un univers, somme toute plus rustique.

Les cinq saisons de l’Avenir: 1. L’automne: Qui avaient des âmes en panneBref, on pourrait peut-être qualifier l’œuvre de science-fiction rurale. Le cœur du récit n’est cependant pas ancré dans cette vision semi-dystopique, mais bien plutôt autour d’un polar: le meurtre d’une femme âgée dont le corps est retrouvé dans les poubelles attenantes à un club de «petites sauteuses» (danseuses et prostituées). Les questions fusent rapidement : qui est-elle, qui l’a tuée et pourquoi? L’enquête est menée par un administrateur de la cité-état L’Avenir, Joachim O’Bomsawin, un métis qui doit conjuguer ses très prosaïques fonctions de directeur des Travaux publics avec celle de chef de police par intérim. Il est rapidement épaulé par Léanille N’Guyen, une jeune transsexuelle promue adjointe du chef de police. Non content de mettre en scène une investigation qui pique la curiosité, le roman fascine également par une description d’une humanité déchue, perdue dans les dédales d’une administration municipale atrophiée, qui tente péniblement de se relever. L’auteur s’amuse également à illustrer le temps passé via une altération légèrement décalée du vocabulaire, de même que de divers éléments de culture ou d’histoire (la transformation des origines du christianisme est notamment assez amusante). Une vision du futur particulièrement déjantée! À noter que la conclusion annonce déjà de nouvelles aventures pour nos deux enquêteurs! 
 
Les cinq saisons de l’Avenir: 1. L’automne: Qui avaient des âmes en panne / Michel Bélil. Lanoraie, Éditions de l’Apothéose, 2018. 326p.