Ann Gaboriault, Phénicia «Coup de Cœur» 2018

Agente de changement

Chambre de Commerce LGBT du Québec
Commentaires
Ann Gaboriault

Son entreprise l’avait inscrite dans la catégorie Carrière des Phénicias 2018 pour l’incroyable travail accompli chez Accenture et Fierté au Travail. Le jury en a fait son «coup de cœur» 2018. Rencontre.

«Très tendue pendant les discours annonçant le prix, mon stress était enfin descendu quand on a remis ce Phénicia Carrière à Marie-André Thollon qui le méritait bien. Je me suis dit "bon, je n’ai pas gagné et ce n’est pas plus grave que ça!"», se remémore Ann Gaboriault. Puis Michel Dumont, président du jury 2018 est remonté sur scène. «Plus je l’entendais parler, plus dans son propos résonnait quelque chose de familier. Je me suis dit "non, ça ne se peut pas!". Et pourtant, le jury avait fait une catégorie juste pour moi!», s’en amuse-t-elle, encore un peu surprise par ce que ce trophée représente.
 
«Il a bien fallu monter sur scène et improviser un discours, poursuit-elle. Je me souviens vaguement de ce que j’ai pu dire, mais je me souviens surtout que je regardais Manon Massé. Ses signes de tête me montraient que j’étais dans le vrai. Bref, moi qui souffre du syndrome de l’imposteur, je suis très contente d’avoir été ainsi reconnue pour mes actions.»
 
«Je fais les choses parce que je crois qu’elles doivent être faites», lance cette co-maman de deux petites filles de 6 et 4 ans. «Je suis d’autant plus contente parce que cela m’incite à continuer dans ce sens-là. Nous devons être des agents de changement parce qu’on passe beaucoup de temps au travail, cinq jours par semaine. On voit plus souvent ses collègues que ses enfants». Ann Gaboriault est directrice principale de la division d’implantation des systèmes chez Accenture Canada, une entreprisede conseils en gestion de projets informatiques et financiers.
 
Reconnaître la non-binarité
Cela fait 12 ans qu’existe «Fierté chez Accenture» ([email protected]), le regroupement des employés LGBTQ de cette entreprise qui emploie près de 440000 personnes dans plus de 120 pays, dont 5000 au Canada, et 520 à Montréal. Fierté chez Accenture porte la responsabilité d’atteindre les objectifs de diversité de l’entreprise. «Faire bouger les choses n’est pas si évident dans une telle entreprise, explique Ann, mais on vend des cerveaux et c’est dans ce sens-là qu’il fallait aller pour que l’entreprise obtienne les meilleurs talents, la meilleure main d’œuvre, parce qu’elle serait la plus diversifiée. Quand on est "out", on est plus heureux et donc plus performant; et on reste plus longtemps dans l’entreprise.»
 
Ainsi tout en attirant les meilleurs talents, l’entreprise a évolué. «L’un influence l’autre et réciproquement, analyse Ann. La mise en place des avantages sociaux ouverts aux couples LGBT, a engagé une réflexion et d’autres progrès plus subtils, mais pour le moins avant-gardistes. Par exemple, cela fait plusieurs années que nous proposons des salles de bains non-genrées, comme tout un chacun en a… chez lui!»
 
«Dans le même ordre d’idée, ces derniers mois nous avons instauré, pour chaque employé, la divulgation volontaire du genre et de l’orientation sexuelle, mais aussi du pronom qu’il souhaite utiliser il ou elle ou iel (them pour les anglophones) pour les personnes LGBTQ+ qui se définissent non-binaires. Cette disposition est entrée en vigueur en juin dernier, mais il reste quelques ajustements à mettre en place», précise Ann.
 
Mentorat sans frontière
Certes, ce groupe de ressources d’employés "Fierté chez Accenture" n’existe pas dans tous les pays et pour cause, mais un employé LGBTQ peut s’inscrire dans le groupe d’un autre pays plus accueillant. «Une quinzaine de fois les années précédentes, nous avons ainsi aider au transfert de certains employés et leur famille en difficulté dans leur pays d’origine», affirme-t-elle. Fierté chez Accenture offre également un programme de mentorat sans frontière dans lequel, sur une base volontaire, chaque employé LGBT & allié peut devenir un mentor ou obtenir un mentor quant à son développement professionnel.
 
«Le classement d’Accenture dans le top 5 des entreprises "gay-friendly" a fait apparaître que nombre de nouveaux employés – LGBTQ… ou pas ! – postulent uniquement dans le réseau des entreprises partenaires de Fierté au Travail en raison de leurs politiques de diversité, affirme Ann. Cette approche attire de plus en plus une main d’œuvre jeune et talentueuse.»
 
Ambassadeur d’Accenture chez Fierté au Travail depuis 2007, Ann est également devenue la co-directrice de la région du Québec au sein du CA de Fierté au Travail. «À Fierté au Travail, on laisse tomber la compétition entre les entreprises membres. C’est la force du nombre qui prime. Certes, on se rencontre toutes les six semaines lors d’évènements festifs, mais aussi et surtout lors de nombreux panels de discussion, de formations en ligne et d’actions éducatives sur le monde du travail et l’intégration des personnels LGBTQ+.» 6 Michel Joanny Furtin
 
 
APPEL DE CANDIDATURES
La Chambre de commerce LGBT du Québec (CC-LGBT-Q) est heureuse d’annoncer l’ouverture de la période de mise en candidature pour la 15e édition du Phénicia qui aura lieu le 30 mai 2019. 
 
Afin de souligner le 15e anniversaire du Phénicia, la CC-LGBT-Q honorera 15 personnalités québécoises LGBT+ et allié.e.s dont la contribution et les réalisations, passées ou récentes, ont un impact positif pour les personnes et communautés LGBT+ et la société québécoise. Si vous connaissez une personne issue de la communauté LGBT+ ou une personne allié.e d’exception qui devrait être honorée, ne perdez pas de temps et transmettez-nous le nom ainsi qu’un cours texte de présentation sur : https://cclgbtq.org/formulaire-candidature-phenicia-2019  d’ici le 9 novembre 2018 minuit.
 
Qui sait, votre candidature sera peut-être retenue par le jury qui, exceptionnellement cette année, sera composé de 15 membres de la communauté d’affaires LGBT et Allié.e.s.
 
CHAMBRE?DE?COMMERCE?LGBT QUÉBEC
T. 514-522-1885 cclgbtq.org