2 équipes EM au Triathlon de Montréal

3 FILLES, 3 GARS & 1 DÉFI

Michel Joanny-Furtin
Commentaires
Équipe Montréal
Photo prise par © Serge Blais
Triathlon
Photo prise par © Serge Blais
  • Équipe Montréal
  • Triathlon

Équipe Montréal (ÉM) a inscrit sous sa bannière deux équipes, une masculine et une féminine, au Triathlon International de Montréal le 25 août dernier. Grâce à leurs résultats, le drapeau Arc-en-ciel a flotté – un temps - sur le podium. 

Dans le cadre du Défi BDC, ouvert aux amateurs de haut niveau, et à l’invitation de Patrice Brunet, le PDG du Triathlon International de Montréal, trois filles et trois gars se sont inscrits sous l’égide d’Équipe Montréal. Les athlètes ont participé à ce défi sportif en relais. Philippe Côté (nage), son père Éric (vélo) et Mathieu Dallaire (course) constituait l’équipe 1. Carole Sinou (nage), France Lord (vélo) et Julie Turcotte (course) constituait l’équipe 2. Équipe inclusive et alliée, Mathieu Dallaire, membre des Geais Bleus, a proposé ce défi à un partenaire de sport, Éric Côté, dont le fils Philippe a complété le trio. Les filles se sont réunies une semaine avant l’épreuve pour constituer cette équipe féminine. «J’ai vu passer une annonce sur le facebook d’Équipe Montréal pour constituer des équipes de triathlon», raconte France Lord. «Le Défi BDC cherchait des gens hors pairs. À 54 ans, c’est-tu assez hors pair pour participer? (rires). Je n’ai pas eu beaucoup de retour, mais quand j’ai vu qu’une équipe de gars s’était constituée, je me suis dit qu’on n’allait pas en rester là!», s’amuse-t-elle. «J’en ai parlé à Carole que je connaissais pour avoir déjà fait des triathlons longue distance. Toutes les deux, on pratique déjà ces trois disciplines et nous étions à l’aise pour la nage et le vélo. Il nous fallait une coureuse: nous avons approché Julie Turcotte qui fait du cross-fit, et que je connais grâce au GRIS-Montréal. On s’est regroupé un peu à la dernière minute.» Et ce fut une bonne idée car leur temps tout à fait honorable (1h30 et 49 sec.), les classe à la 30e place, 22 minutes seulement après les premiers. «C’était la première fois que des équipes LGBTQ+ & Alliés d’Équipe Montréal participaient à une série mondiale ouverte à tous», a rappelé Guy Marin, vice-président d’Équipe Montréal. Une expérience que toutes et tous veulent renouveler en 2019. D’autant plus que l’une des équipes est montée sur le podium. Exclusivement masculine, l’équipe 1 a fait le meilleur temps (1h06 et 4 sec.), mais n’a pu être classée puisque le règlement exigeait des équipes mixtes.