Roumanie

Échec du référendum anti-mariage gai en Roumanie

L'agence AFP
Commentaires

En Roumanie, le fort taux d’abstention a conduit à l’annulation des résultats du référendum qui visait à renforcer l’interdiction du mariage des couples de même sexe dans le pays. Pour être validé le scrutin devait en effet réunir au minimum 30% des suffrages. Seul 18% du corps électoral s’est déplacé. C’est donc une victoire pour les associations LGBT, qui appelaient les roumain.e.s à rester chez eux ce week-end. Et une défaite pour l’Eglise, qui a mené une campagne très homophobe, et le parti social-démocrate au pouvoir.

Dans un communiqué lorganisme Homosexualités et Socialisme regrette d’ailleurs que ce vote ait été organisé par un parti de gauche: « Nous regrettons que notre parti frère en Roumanie ait soutenu le oui, via les déclarations de son dirigeant ainsi qu’en finançant des spots publicitaires.

Il est temps que l’ensemble des membres du Parti socialiste européen respectent les valeurs essentielles qui unissent la famille socialiste. Notamment le respect des droits des personnes LGBT+ et le combat pour l’égalité. Et il est surtout temps que le gouvernement roumain propose et adopte au plus vite, au minimum, un partenariat civil pour venir combler un manque juridique, suivant la décision de la CEDH. », écrit l’association liée au Parti socialiste français.

Le référendum visait à inscrire dans la loi fondamentale du pays que le mariage est réservé aux couples de sexe différent. Le mariage entre couples de même sexe est déjà interdit en Roumanie, donc le vote d’une telle mesure n’aurait pas changé grand chose concrètement. Cela aurait juste rendu plus difficile une future ouverture du mariage.