Qualité Motel

Sortir les artistes de leur zone de confort

André-Constantin Passiour
Commentaires
Qualité Motel
Photo prise par © Dominic Lachance

Qu’est ce qui peut réunir, sur un même album, Marie-Élaine Thibert, Simon Proulx (Les Trois Accords), Fouki, Karim Ouellet, Koriass, Les Louanges, Sarahmée, Redenext Level, Fanny Bloom parmi tant d’autres ? La formation Qualité Motel (QM) et le nouvel album «C’est pas la qualité qui compte ! » 

Après leur premier album,  Motel Californa, il y a sept ans, le projet signature des cinq gars de Valaire qu’est Qualité Motel accouche d’un 2e album, intitulé C’est pas la qualité qui compte  et mettant de l’avant une pléthore d’invités. Alliant les airs électroniques de Qualité Motel à des influences hip hop, rap, RnB ou encore pop, C’est pas la qualité qui compte sera lancé le 2 novembre prochain au Club Soda.
 
«Cela faisait un bon moment qu’on n’avait pas fait d’album. Donc, on s’est rencontré au chalet trois ou quatre fins de semaines et on s’est mis à faire des trucs instrumentaux, des sonorités... On a juste fait ça, jouer et composer. Et puis, on a envoyé ces rythmes à d’autres artistes en leur demandant ce que cela leur inspirait et d’y ajouter des paroles. On a fait ça au début de l’été, puis le temps avançait et on voulait lancer l’album en automne. Puis, cela a donné ce nouvel album, un album plus francophone, mais avec plusieurs artistes, comme le précédent et avec une variété de sonorités parce que c’est ça Qualité Motel», de commenter Luis Clavis de Qualité Motel (QM).
 
C’est pas la qualité qui compte (sur étiquette Costume Records) nous offre donc 13 chansons et une introduction tonitruante aux ambiances presque heavy metal ! On nous propose donc un album aux chansons indépendantes les unes des autres. 
 
«C’est un projet qui nous amène plus dans la musique danse, pour s’amuser, des chansons électroniques, mais avec un tempo plus rapide», poursuit le sympa Luis Clavis. «Cela nous donne l’occasion de faire de la recherche de sonorités diverses avec des beats diversifiés, oui des synthés, mais parfois avec des rythmes aux influences tropicales ou antillaises, en effet…»  
 
Si les membres de Valaire – Kilojules, Doc, France, To et Luis Clavis – jouent et chantent leurs propres compositions avec leur son particulier, avec Qualité Motel, cela leur permet, autant pour leurs albums que pour leurs spectacles, d’avoir une tonne d’invités et d’explorer d’autres horizons musicaux. Par exemple, «avec la toune Pichassine, chantée par Rednext Level, on va plus dans le hip hop mais avec un côté plus libéré, plus sexy, électronique, différent et intéressant», indique Luis Clavis.
 
En même temps, là est le défi : de prendre des artistes et de les sortir de leurs zones de confort. Si on prend La peau des gens qu’on aime, avec Marie-Élaine Thibert et Fanny Bloom, ici, Thibert n’est plus dans le «contexte dans lequel elle est normalement et c’est confrontant pour certains artistes, mais Thibert en a vu d’autres, elle a présenté bien des shows et fait bien des collaborations, donc c’est ça qui est spécial et intéressant», rajoute Luis Clavis. 
 
Qualité Motel
 
Le spectacle de lancement aura lieu le 2 novembre, au Club Soda, pendant Coup de cœur francophone.
INFOS & BILLETS : www.clubsoda.ca/fr/Qualite-Motel_2621

PARTICIPEZ À NOTRE CONCOURS POUR COURIR LA CHANCE DE GAGNER UNE PAIRE DE BILLETS POUR LE SPECTACLE DU VENDREDI 2 NOVEMBRE 

Par la suite, on inscrit les shows à Falardeau (3 nov.), Gatineau (10 nov.), Sherbrooke (17 nov.), Québec (22 nov.), Charlevoix (24 nov.) et à nouveau Montréal, le 8 décembre, pour Noël dans le Parc.
Infos : http://www.qm.mu