Au volant

Autos : les nouveautés se bousculent

Denis-Daniel Boullé
Commentaires
Kia Niro
Kia Niro, du 3 pour 1
Apparu sur nos routes en 2017, ce multi-segment a commencé sa carrière avec un moteur atmos-phérique, puis en 2018 est apparue la version hybride, et début 2019, une version toute électrique sera disponible. Le Niro EV annonce une autonomie de 380 kilomètres, pas de quoi faire Montréal Québec aller-retour, mais c’est déjà beaucoup mieux que la concurrence. Ce multi-segment présente de nombreux avantages par sa polyvalence intéressante pour une jeune famille ou encore pour des passionnés de sport recherchant de l’espace. Certes, la ligne générale du Niro ne fera pas se retourner les têtes sur son passage, mais ce n’est pas ce qu’on lui demande. En fait, le Niro est destiné à une clientèle qui recherche avant tout un véhicule abordable, fiable, économe, polyvalent. Si le style extérieur et intérieur est quelque peu conservateur, il s’inscrit toutefois dans la tendance actuelle du design de certains constructeurs. Certains trouvent au Niro des faux-airs avec un Audi, ce n’est pas peu dire.
 
Nautilus, le Lincoln body buildé
La marque de prestige de Ford ne cesse de se chercher. Grand changement pour les prochains modèles Lincoln, on abandonne la nomenclature en MK suivie d’une troisième lettre pour revenir à des appellations plus traditionnelles, à l’image du VUS grand format Navigator ou de la grande berline Continental. La nouvelle édition du VUS intermédiaire abandonne donc son nom MKX pour celui de Nautilus. Plus râblé et ramassé que son prédéces-seur, il se donne un look un peu plus aventurier mais en tuxedo. Comme le sont les métrosexuels. Le luxe est au rendez-vous en conservant un lien de tradition dans la présentation. Aucune audace comme le font les constructeurs allemands et japonais. Peut-être pour ne pas dérouter les amateurs de la marque. Côté moteur, le turbo pour les deux motorisations retenues, un V6 et un V6 bi-turbo associée à une boîte de vitesse automatique à 8 rapports. Le Nautilus est loin d’être sous-motorisé. Pour donner à ce VUS la douceur et la tranquillité de conduite d’un tapis volant, on a retravaillé l’insonorisation avec un verre acoustique pour les vitres latérales entre autres et un dispositif d’atténuation des répercussions des nids-de-poule. Cette dernière technologique devrait être obligatoire pour tout véhicule vendu au Québec (Je plaisante).
 
 Nautilus, le Lincoln
 
Cadillac rétrécit l’Escalade
Le nouveau VUS sous-compact de Cadillac, le XT4, ressemble visuellement à un mini Escalade, le VUS grand format de la marque. Au moins, impossible de ne pas reconnaître que c’est une création Cadillac. Les formes aux angles acérés distinguent le bébé de la marque de la concurrence. Comme pour le design intérieur, les concepteurs ont fait preuve de plus d’audace que leurs compétiteurs de chez Lincoln. Et pour en ajouter dans la modernité, en plus de tous les systèmes multimédias et contrôles de sécurité, le XT4 introduit une caméra pour le rétroviseur intérieur. Fini le miroir. L’image permet d’avoir une meilleure vue sur ce qui se passe derrière le véhicule. Les VUS sous-compacts ont la cote, on se demande ce qu’attendent des marques comme Rolls Royce, Bentley ou en encore Aston Martin pour occuper le créneau.
 
Forester for Ever
Gros lifting pour le Subaru Forester, Mais aussi une simplification de la gamme. Il est vrai qu’il n’avait subi aucun changement depuis 2014. Tout d’abord, une seule motorisation sera proposée, et le moteur turbo disparaît. Autre changement, la boîte manuelle ne sera plus offerte au Canada, seule la transmission à variation continue (CVT) sera disponible. Visuellement, la calandre est en excroissance donnant au Forester un look plus agressif. Et puis pour se distinguer de la concurrence le Forester peut venir avec le système DriveFocus qui, par des capteurs, éviteraient la distraction au volant.
 
Forester for Ever
 
Mercedes-Benx - poste de pilotage de demain
L’écran ajouté sur le tableau de bord, intégré dans la console centrale, on ne saurait plus s’en passer. Mercedes présente le tableau de bord uniquement constitué d’écrans qui couvrent la moitié de la longueur du tableau de bord. L’écran face au conducteur contient tous les contrôles habituels, mais numériques cette fois-ci, dont l’odomètre et le compte-tour. L’écran de droite reprend les systèmes multimédias et de repérage. De série dans la Mercedes classe A et disponible pour la première fois au Canada à partir de l’hiver prochain. Cette disposition des écrans fera surement école.
 
Poste de pilotage de demain
 
Trumpmobile
Le président américain a pu inaugurer les deux nouvelles voitures présidentielles. Si les calandres sont celles de la Cadillac CT6 V-Sport, l’architecture n’a plus rien à voir avec la marque de GM. En fait, la plate-forme de ces berlines est celle d’un camion pour pouvoir supporter le poids du blindage nécessaire à la sécurité du locataire de la Maison Blanche. Sous le capot, un énorme moteur fonctionnant au diesel est requis pour mouvoir ces imposantes limousines qui affichent respectivement un poids dépassant les 10 tonnes.