Vague d'agressions en France

Emmanuel Macron juge les violences homophobes indignes de la France

L'agence AFP
Commentaires

Emmanuel Macron a dénoncé lundi les violences homophobes comme étant "indignes de la France", annonçant de futures "mesures concrètes", alors que plusieurs agressions ont été révélées dernièrement, la dernière en date à Rouen.

«Les violences homophobes doivent être une préoccupation pour notre société toute entière. Elles sont indignes de la France. Des mesures concrètes seront annoncées mais ne sauraient remplacer l'humanité et la tolérance qui sont au cœur de notre culture», a tweeté le président français, sans préciser le contenu de ces mesures à venir.

C'est la première prise de position du chef de l'État français sur ce dossier qui fait l'actualité depuis de nombreuses semaines. 

La dernière agression violente signalée est survenue jeudi matin dans l'agglomération de Rouen.

Le parquet a ouvert une enquête pour agression homophobe, séquestration et extorsion, a-t-on appris lundi de sources concordantes.

Le 21 octobre, plus de 3 000 personnes s'étaient rassemblées à Paris, Place de la Rpublique, à l'appel de nombreuses associations LGBT pour dénoncer une série d'agressions homophobes dans la capitale ces dernières semaines. Plusieurs membres du gouvernement étaient présents à ce rassemblement.

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a indiqué ce mardi 30 octobre, sur RTL, que le gouvernement allait «essayer de mettre en place des dispositifs plus ciblés pour garantir la sécurité».

«La multiplication des actes homophobes est totalement anormale», a réagi le ministre, indiquant qu’une rencontre avec SOS homophobie avait lieu ce mardi en sa présence ainsi que celle de la ministre de la Justice Nicole Belloubet et la secrétaire d’État égalité femmes-hommes et de la lutte contre les discriminations Marlène Schiappa.