Club Taboo

Party du 26e anniversaire !

André-Constantin Passiour
Commentaires
Bar Taboo
Photo prise par © PASCALE FOREST

Le club du boulevard de Maisonneuve Est célèbrera, le samedi 17 novembre, ses 26 bougies avec toute une belle brochette de danseurs nus ! Ce bar qui se renouvelle sans cesse offrira un buffet à sa clientèle qui se régalera autant des papilles que des yeux !

Ne cherchez pas quels sont les clubs les plus anciens dans le Village, la réponse est simple, ce sont les bars de danseurs nus ! Ce sont les «doyens» du secteur.

Mais justement, à l’heure des applications de rencontres, de la multiplication des sites pornos gratuits sur Internet, qu’est-ce qui fait qu’un bar comme le Taboo continue et perdure dans le temps ? «Pour attirer la clientèle et la garder, il faut un personnel stable, sympa et un bon service. Les clients se sentent ainsi rassurés et cela les attire à y revenir en plus d’en attirer de nouveaux. Je crois que c’est ça la recette gagnante», d’expliquer Gerry, le propriétaire du Taboo depuis maintenant huit ans.

Et le Taboo offre à la clientèle 25 bonnes raisons pour y aller, eh oui, ce club bénéficie de la présence de 25 charmants danseurs en rotation (la semaine et les week-ends).

Voilà donc huit ans que Gerry a fait l’acquisition du bar après avoir été, à une certaine époque, barman puis gérant. Qu’est-ce qui a changé depuis ce temps-là ? «Je pense que les danseurs sont plus matures qu’auparavant, poursuit Gerry. On retrouve aussi une plus grande variété de styles qu’avant, il n’y a pas que des twinks, il a des jeunes qui sont plus musclés, d’autres sont de type plus athlétique, etc.»

Après avoir été absent du Taboo pendant plusieurs années, Gerry y est donc revenu en tant que propriétaire. Mais pourquoi ? «J’ai longtemps été barman, serveur et gérant, je connaissais donc très bien le Taboo, je sais comment ça fonctionne et aussi j’ai l’expérience du milieu des bars de danseurs nus, c’est un domaine particulier qui fait qu’on ne peut pas l’administrer comme on le ferait avec un autre genre de commerce. Il faut savoir comment s’y prendre avec les danseurs aussi. Ce sont tous des éléments qui m’ont amené au fait que je suis à l’aise avec ce milieu et avec le Taboo pour en devenir le propriétaire», de commenter Gerry.

Et la clientèle régulière connaît bien Gerry puisqu’il est très présent. «Je suis tout le temps là pour voir s’il manque quelque chose, pour voir ce qui ne marche pas, pour régler les problèmes. Ceux qui viennent régulièrement ont pu constater d’ailleurs que, depuis que j’ai repris le bar, on a fait plusieurs rénovations, autant à l’intérieur qu’à l’extérieur, on a amélioré les éclairages, on a ajouté une douche pour les danseurs, on a ramené aussi des activités comme le concours M. Taboo, par exemple.»

«Je suis présent aussi pour rencontrer la clientèle. […] Puisque c’est l’anniversaire du Taboo, je tiens d’ailleurs à remercier énormément les clients pour leur fidélité et le personnel aussi pour son dévouement à l’égard du bar…», souligne Gerry. Et on pourra croiser amplement ce sympa propriétaire lors de la soirée d’anniversaire du 17 novembre, party durant lequel un buffet sera servi alors que les avenants danseurs circuleront à travers les tables pour saluer toute la clientèle, ancienne aussi bien que nouvelle… «On vous attend !», de s’exclamer Gerry !

 

Bar Taboo, 1950, boul. de Maisonneuve Est, Montréal.

T. 514-504-6161 ou www.taboobar.ca