Brésil

La haine homophobe s’est répandue sur les réseaux sociaux dès la nuit suivant l’élection de Bolsonaro

Yves Gauthier
Commentaires

Après l’élection de Jair Bolsonaro à la tête du Brésil, la peur s’est installée dans les réseaux sociaux pour les personnes LGBT. 

Une série de reportages ont inondé les réseaux démontrant la force gagnée par le fascisme en alimentant les réactions de haine et les menaces homophobes émanant des électeurs du candidat qui assumera la présidence de la république à compter du 1er janvier 2019.

Outre les menaces et les agressions signalées dans tous les États du pays, les internautes ont trouvé plusieurs profils dans des applications de rencontres gaies sur lesquels figurent des menaces de tuer des homosexuels.