image+nation 31 - 22 novembre - 2 décembre

GRÍMSEY : L’amour est un voyage

Michel Joanny-Furtin
Commentaires

«L’amour est un voyage». Ce sous-titre du film «Grímsey», premier long métrage écrit, réalisé et joué par Richard García et Raúl Portero, en résume bien la trame.

Les paysages naturels d'Islande y semblent libérateurs et effrayants à la fois. Ils sont le décor de ce drame intime, mais aussi le miroir intérieur et symbolique de la fin d’une relation amoureuse. Bruno (Richard García) veut désespérément retrouver Noberto, qui s'est enfui d’Espagne en Islande après leur rupture.

Vivant une histoire similaire, Arnau (Raúl Portero), un compatriote qui travaille comme guide local, l’accompagnera dans cette aventure existentielle, un road-movie dépaysant à la découverte, à la fois littérale et personnelle, de soi. Leur voyage se transformera en processus de deuil jusqu'au cercle Arctique, sur l'île de Grímsey. Là, Bruno devra apprendre ce que signifie vraiment l'amour pour pouvoir continuer sa vie. Les messages sans réponse, les oiseaux, le bruit, les sons ou même la musique et le silence, bref la bande son, très belle, expriment ce que Bruno vit dans sa tête, entouré de paysages à l’image de ses émotions. Des cascades remontent leur lit, les vapeurs retournent au geyser: Bruno avance à reculons vers ce deuil qu’il sait devoir faire. La beauté brute du paysage islandais propose ainsi une contemplation silencieuse de la manière dont chacun parviendra à faire face à la perte et au chagrin.

Le montage met en cadence une progression rythmique des images qui évoquent ce que les mots ne peuvent pas décrire. En passant du plan américain, parfois factuel, au plan rapproché, plus intime, puis au gros plan, presque indiscret, pour revenir au plan large des paysages où le personnage semble se perdre, et recommencer ce processus ponctué de plans de coupe et de plans fixes comme autant d’intermèdes, Grímsey compose un vocabulaire cinématographique rigoureux, un langage par l’image qui permet de limiter les dialogues. Le film peu à peu fascine et séduit. Loin des stéréotypes LGBT, ce film raconte une histoire émouvante, et universelle.  

 

GRIMSEY sera présenté au Cinéma de l’université Concordia, H110 / SGWU Alumni Auditorium, le dimanche 2 décembre, à 15h, dans le cadre du festival Image+nation, qui se tient du 22 novembre au 2 décembre.

 

POUR LIRE NOS AUTRES ARTICLES SUR LES FILMS PRÉSENTÉS AU FESTIVAL IMAGE+NATION, CLIQUEZ!

 

22 novembre 2018 

 

23 novembre 2018 

 

24 novembre 2018 

 

25 novembre 2018 

 

26 novembre 2018 

 

27 novembre 2018 

 

28 novembre 2018 

 

29 novembre 2018 

 

30 novembre 2018 

 

1 décembre 2018 

 

2 décembre 2018