image+nation 31 - 22 novembre - 2 décembre

The Fruit Machine : retour sur une chasse aux sorcières

Chantal Cyr
Commentaires

Après la Seconde Guerre mondiale, le Canada et une grande partie du monde occidental sont devenus préoccupés de la sécurité nationale. Ayant pour toile de fond la paranoïa de la Guerre froide, le Canada a commencé à examiner les salariés fédéraux qui pourraient être susceptibles de chantage par des espions soviétiques. L'homosexualité tout comme l'ivresse et l'adultère ont été considérés comme «une faiblesse de caractère». 

C'est pour cette raison que le Conseil de Sécurité a amorcé son programme de surveillance et d'interrogation au sein de ses effectifs dans les années 60, créé pour détecter et exclure les employés homosexuels, considérés comme de potentielles victimes de chantage de la part des Soviétiques.

Pendant une quarantaine d'années, des milliers d'hommes et de femmes ont été victimes d'intrusions dans leur vie privée. Prises pour cibles, plusieurs d'entre elles ont vu leurs carrières ruinées. C'est dans ce contexte qu'est né le désespoir. L'antre de ces pièces d'interrogations a longtemps paralysé ces fonctionnaires et militaires. Le documentaire The Fruit Machine de Sarah Fodey leur rend hommage et retrace l'espoir et la lutte d'un combat pour l’égalité des droits pour tous.   

THE FRUIT MACHINE sera présenté au Cinéma Alexandre de Sève de Université Concordia, le samedi 24 novembre, à 13h, dans le cadre du festival Image+nation, qui se tient du 22 novembre au 2 décembre.

 

POUR LIRE NOS AUTRES ARTICLES SUR LES FILMS PRÉSENTÉS AU FESTIVAL IMAGE+NATION, CLIQUEZ!

 

22 novembre 2018 

 

23 novembre 2018 

 

24 novembre 2018 

 

25 novembre 2018 

 

26 novembre 2018 

 

27 novembre 2018 

 

28 novembre 2018 

 

29 novembre 2018 

 

30 novembre 2018 

 

1 décembre 2018 

 

2 décembre 2018