Taïwan

Un moine bouddhiste arrêté après des relations homosexuelles sous drogues dans un temple

L'agence AFP
Commentaires

Un moine bouddhiste chinois a été arrêté et expulsé de Taïwan après avoir été filmé en train d'avoir des relations sexuelles gaies et de fumer de la méthamphétamine dans son temple.

Maître Kai Hung, 29 ans, était secrétaire général de l'Association des jeunes bouddhistes chinois jusqu'à ce que sa chambre située dans le temple de Chongfo à Taïwan fasse l'objet d'une perquisition policière en novembre dernier. 

La police y a trouvé 19 grammes de comprimés d'amphétamine, des pipes à fumer et une bouteille d'eau bénite remplie de lubrifiant. 

Les policiers ont également découvert des préservatifs, des relaxants anaux, des médicaments pour l'érection et des aphrodisiaques, ainsi que deux clés USB contenant plus de 200 Go de matériel porno.

Le moine a nié avoir donné de la drogue à d'autres moines, mais des vidéos publiées le 20 novembre par le journal taïwanais Mirror Media, montreraient Kai Hung ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes et fumant de la méthamphétamine.

Selon Shanghaiist, lorsque les policiers sont arrivés pour perquisitionner le temple, les moines ont essayé de les mettre en échec en parlant fort afin que Kai Hung puisse se cacher.

Le moine a été arrêté par la police avant d'être libéré sous une caution. Il est accusé d'avoir enfreint la loi sur les stupéfiants.

Converti au bouddhisme à l'âge de 14 ans, Kai Hung a radicalement changé de comportement après la mort de son mentor, Maître Chihhai, a rapporté le journal Taiwan News. En septembre, il avait déjà été expulsé d'une autre institution, le temple Tongshan, dans le sud du pays, après avoir fourni de la drogue à des moines avant d'avoir des relations sexuelles gay avec eux.

Deux mois plus tard, il a été expulsé du temple de Chongfo à la suite d'une descente de police, pour ce que des moines ont qualifié de "problèmes de discipline religieuse".

Jing Yao, président de l’Association bouddhiste de Chine à Taiwan, et ancien enseignant de Kai Hung, a déclaré: "Je regrette profondément que la conduite illégale de Kai Hung ait provoqué une réaction négative contre le monde bouddhiste. Je me sens aussi profondément honteux de ne pas avoir contrôlé son comportement".