Église catholique

Le pape François qualifie l'homosexualité de mode

L'agence AFP
Commentaires

Le pape François a qualifé l'homosexualité de «mode» dans une interview. Le chef de l'Église catholique s'oppose par ailleurs à l'admission d'homosexuels dans les séminaires. 

Le pape François s'inquiète de la présence d'homosexuels dans l'église. «Dans nos sociétés, il semble que l'homosexualité soit une mode, et dans un sens, cette mentalité influe également dans l'église», a-t-il déclaré dans une interview en espagnol publiée dans le cadre d'un livre d'entretiens.

La présence d'homosexuels dans le clergé et les séminaires inquiétent le chef de l'Église catholique. Il s'agit d'une «affaire très grave», dit-il.

Les personnes avec «cette tendance profondément enracinée» ne devraient pas être autorisées dans les séminaires à son avis. Selon lui, c'est une «erreur» de croire que la présence d'homosexuels dans la formation sacerdotale n'est pas un problème et que l'homosexualité n'est qu'une forme d'affection. «Dans la vie consacrée et dans la vie sacerdotale, ce type d'affection n'a pas sa place», affirme le pape.

«Dans la vie consacrée et la prêtrise, il n’y a pas de place pour ce type d’affection. C’est pourquoi l’Église recommande que les personnes ayant ce type de tendance profondément ancrée ne soient pas acceptées dans le ministère ou la vie religieuse», déclare précisément François.

Ces déclarations proviennent d'un livre d'entretiens qui devrait paraître en plusieurs langues.

Elles s'ajoutent à de nombreuses déclarations dans lesquelles le pape a affirmé la méfiance de l'église face aux minorités sexuelles et de genre, voire son opposition.

L’Église se bat dans le monde entier, parfois avec le soutien explicite du pape, contre le mariage pour tous ou les partenariats civils et contre les autres droits des LGBT et l’émancipation des homosexuels et des transsexuels.