Un hôtel design au summum de la branchitude

Straf Hotel Milan

Yves Lafontaine
Commentaires
Straf hotel Milan
Photo prise par © Straf hotel Milan
Straf hotel Milan
Photo prise par © Straf hotel Milan
Straf hotel Milan
Photo prise par © Straf hotel Milan
Straf hotel Milan
Photo prise par © Straf hotel Milan
Straf hotel Milan
Photo prise par © Straf hotel Milan
Straf hotel Milan
Photo prise par © Straf hotel Milan
  • Straf hotel Milan
  • Straf hotel Milan
  • Straf hotel Milan
  • Straf hotel Milan
  • Straf hotel Milan
  • Straf hotel Milan

Hyper design avec une ambiance zen et branchée, le Straf Hotel à Milan est non seulement extrêmement bien situé, il a été décoré par Vincenzo de Cotiis dont on aime beaucoup le travail minimaliste.

 Le Straf incarne à lui seul un nouveau type d’hôtels design à Milan, en même temps qu’un nouveau Milan, moins terne et industriel que par le passé, mêlant audaces contemporaines et style à l’italienne comme peu d’autres villes.
 
Dans ces conditions, l’architecte Vincenzo de Cotiis — également peintre, designer et directeur artistique de la griffe italienne Haute — était sans doute le mieux placé pour marier couture et béton ciré à deux pas du Duomo, trois de la Scala et quatre du Quadrilatero d'Oro le quartier de la mode italienne où règne Gucci, Prada et compagnie, sans se faire traiter de vil anarchiste. 
 
Sol en béton brut, mobilier vintage Sseventies, luminaires graphiques, œuvres d’art sous formes d’installations disséminées un peu partout dans l’hôtel. Le Straf a les allures d’un showroom ultra-sophistiqué et a de quoi appâter les esprits créatifs férus d’art contemporain. 
 
Cet espace non conventionnel est de l’aveu même de Vincenzo de Cotiis «comme une installation, un concept dont je suis parti pour le choix des matériaux aux multiples références à des courants artistiques contemporains, alors que la façon de les traiter appartient à une méthodologie conceptuelle profondément liée à l’éthique/esthétique dérivant de la réutilisation et de la remise en situation d’objets et de composants récupérés dans de nouveaux contextes.»
 
Si les extérieurs de l’hôtel datent du XIXe, les intérieurs se révèlent criants de modernité. Les matériaux industriels choisis avec soin, les effets de lumière et de perspective, les parois vitrées, l’utilisation de ciment pur les sols et des escaliers, ainsi que de l’ardoise et du laiton bruni à tous les étages (en particulier dans les incroyables salles de bain). 
 
Ne vous attendez pas à une chambre inondée de soleil, plutôt à une cellule de dégrisement moderne, où fashionistas et freaks de design viendraient se sevrer d’un monde extérieur trop envahissant. Des chambres œuvres d’art, bien équipées en technologie et internet haut débit, mais qui ne correspondent pas exactement à l’image du confort à l’américaine. On ne passe pas toute la journée dans sa chambre, autrement dit. Mais qui passerait sa journée enfermé à l’hotel dans une ville comme Milan?
 
Pour voir et se faire voir, les clients de l’hôtel préféreront sans doute le Bar Straf — véritable nid à célébrités —, ou dans les espaces aromathérapie de l’hôtel, meublés à coups de chaises de massage ultra-modernes, à moins qu’un petit tour au gym club, ouvert 24h/24, ne leur permette d’évacuer le stress du quotidien milanais. 
 
L'hôtel de 66 chambres sert un petit déjeuner buffet complet de 7h à 10h30, tous les matins. L’absence d’un restaurant ouvert à un autre moment qu’au déjeûner ou pour le lunch, n’est pas dommageable dans une ville gastronomique comme Milan. 
 
Le service est très bon, on nous a bien conseillé et aidé avec les réservations de restaurants, taxis, visite de musées et recommandation pour les spas.
 
En somme, le Straf est un hôtel fait sur mesure pour les gens d’affaires et les fous du magasinage un peu pressés, susceptibles à tout moment d’aller battre le pavé, mais qui s’attende à résider lors de leur séjour dans un espace totalement branché et design. 
 
STRAF HOTEL MILAN
Via San Raffaele, 3, 20121 Milan, Italie. T. 39 02 805081
www.straf.it