Québec

Roland Nadeau tient à nouveau les rênes du MIELS-Québec

Éric Whittom
Commentaires
miels
Roland Nadeau
Photo prise par © Roland Nadeau
  • miels
  • Roland Nadeau

Cinquième directeur général depuis deux ans, le nouveau directeur général du MIELS-Québec depuis la fin septembre, Roland Nadeau, a reçu comme mandat du conseil d’administration de «stabiliser» et de «consolider» l’administration et le personnel de cet organisme communautaire fondé en 1986. Marie-Hélène Guay a quitté ses fonctions qu’elle occupait officiellement depuis la mi-mars, pour mieux concilier sa vie familiale avec sa vie professionnelle.

Roland Nadeau est une figure bien connue du MIELS-Québec. Membre depuis plus de 25 ans, il siégeait à son conseil d’administration jusqu’à tout récemment comme trésorier. Pendant ses 12 ans au CA, il a également occupé le poste de président à la fin des années 1990. À deux reprises, il a pris bénévolement la relève par intérim de la direction générale durant environ six mois. Il possède de l’expérience en administration, ayant été gestionnaire administratif dans une entreprise de construction durant une quinzaine d’années.
 
Ce dernier ne s’en cache pas, les nombreux changements à la direction générale et dans le personnel, pour des raisons dont il ne souhaite pas préciser les causes, ont insécurisé les membres et les employés du MIELS-Québec. Il affirme toutefois que ces changements n’ont pas affecté la quantité, la qua-lité et la viabilité des services. Les bailleurs de fonds du MIELS-Québec ont maintenu leur financement.
 
«J’ai comme objectif plus personnel d’améliorer la vie communautaire de notre mouvement pour qu’il soit plus proche de nos membres afin qu’ils participent davantage à nos activités, car il y a une légère baisse de participation comme dans d’autres organismes communautaires. Ça semble déjà être sur la bonne voie, car une centaine de personnes ont assisté à notre conférence, le 30 novembre, dans le cadre de la Journée mondiale du sida. Lors de nos autres activités, on a aussi remarqué qu’il y a plus de gens et que l’ambiance est plus vivante, conviviale et communautaire. C’est vraiment intéressant et motivant.