B2 Gestion de copropriétés

Vous songez à acheter un appartement en copropriété?

L'équipe de rédaction
Commentaires
Stephane Beaudry
Photo prise par © Stephane Beaudry
En vogue depuis plusieurs années, les condos font la joie des nouveaux acheteurs avec leurs piscines, spas, gym, etc. Mais cette forme de propriété collective est-elle pour vous?
Il est faux de penser qu’en achetant un appartement en copropriété vous achetez seulement votre partie privative, car même si vous êtes propriétaire de votre appartement, vous êtes également copropriétaire de l’ensemble de l’immeuble.
 
En devenant copropriétaire, il y a aura des règlements à respecter et des limites à vos droits. Vous voulez profiter de votre nouvelle terrasse avec votre nouveau BBQ ou votre nouvelle plancha?? Remplacer la vieille moquette rose du salon par du parquet ou changer la disposition de la salle de bain? Tout ça est dans la mesure du possible en copropriété, pourvu qu’il n’y ait pas de contre-indication à ce sujet dans les règlements de l’immeuble. 
 
Afin d’avoir l’heure juste, pensez à demander une copie de la déclaration de copropriété et des règlements de l’immeuble afin de savoir si la copropriété convoitée répond à votre mode de vie. Demandez aussi une copie des règlements adoptés lors des assemblées des copropriétaires. Dans le doute, posez des questions à votre courtier, au conseil d’administration de la copropriété ou à la firme de gestion. Car il ne faut pas oublier qu’en devenant copropriétaire, vous vous liez aux règlements de copropriété et à sa déclaration qui stipule entre autres vos droits et obligations. Pensez également à demander les copies des procès-verbaux des assemblées générales des trois dernières années, ceux-ci vous donneront une idée d’ensemble sur la santé de votre futur achat ainsi que le pouls de celui-ci.
 
Outre votre hypothèque, vous devrez également débourser mensuellement pour les charges communes, communément appelées «frais de condo» afin de couvrir les dépenses courantes de l’immeuble et contribuer au fonds de prévoyance en vue des travaux majeurs à venir. Ce montant va donc varier d’une copropriété à une autre et dépendamment entre autres; des coûts d’entretien de l’immeuble à court, moyen et long terme; des équipements mis à la disposition des résidents; des services offerts, etc. Le calcul des charges communes prend en compte l’ensemble de tous ces facteurs, car malgré la croyance populaire, il est faux de penser que le calcul de celles-ci s’appuie uniquement sur la superficie de votre partie privative (appartement.) 
 
Il faut faire attention aux charges communes trop basses, car certaines copropriétés se voient dans l’obligation de faire appel à une ou des cotisations spéciales afin d’être en mesure de réparer ou de remplacer les composantes de l’immeuble qui n’avaient pas été budgétées.
 
Renseignez-vous sur le mode de gestion de la copropriété convoitée, car ce mode de gestion, s’il n’est pas prévu, risque fort de faire un trou dans votre budget le moment venu.
 
N’oubliez pas que chaque copropriété est unique et il y en aura toujours une qui vous conviendra. 
 
N’hésitez pas à comparer et à poser des questions afin de demeurer dans un endroit qui vous ressemble le plus et qui correspond à votre style de vie.
 
Par Stéphane Beaudry
B2 Gestion de copropriétés Inc.,  
2019 rue Moreau, bureau 505, Montréal, Québec H1W 2M1
T. 514 773.4559