Idôle

Marie-Mai : Elle et Nous

Patrick Brunette
Commentaires
Marie-Mai

En novembre, Marie-Mai lançait son sixième album intitulé Elle et Moi. En février, elle enflammera le Centre Bell pour le début de sa tournée. D’ici-là, elle multiplie les projets: participation à l’émission The Launch (CTV et VRAK), tournage d’un documentaire (Véro.tv), écriture de chansons en anglais. Malgré son horaire chargé, Marie-Mai a accepté l’invitation de Fugues. Rencontre avec la star de la pop qui poursuit son envol. Oui, elle décolle!

Marie-MaiAu bout du fil, la voix est joyeuse, assurée. Depuis le lancement de son nouvel album, tout sourit à Marie-Mai. Je la sens fière de tout ce qui lui arrive. À commencer par Elle et Moi, onze chansons à son image.
 
Contente des réactions face à ton dernier album?
 
Oui! Beaucoup! J’ai senti un support autant du public que de l’industrie. Et je n’ai pas eu toujours eu ça dans le passé. Mes chansons ont été comprises, c’est le plus beau des cadeaux qu’on peut recevoir quand on sort un album. Ça me rend bien fière.
 
Que voulais-tu nous dévoiler de toi dans ce nouvel album?
 
Y’a tellement de choses qui ont été dites sur moi dans les dernières années. Et tout le monde avait son opinion. (Marie-Mai emprunte ici une voix chuchotée comme le bruit des rumeurs qui courraient sur elle) «A-t-elle trompé son ex?», «Elle est partie des Productions J, il doit y avoir de la chicane.». (Retour à sa voix normale) Je sentais que les gens n’avaient pas la bonne image de tout ce qui s’était passé parce que moi, je n’avais pas mis mon pied par terre et que je n’avais pas parlé quand c’était le temps de le faire. Je voulais laisser passer cette tempête-là. Je savais que dans ma vie, ça allait très bien et que les décisions que j’ai prises étaient les bonnes. Les gens avaient une perception exagérée de ce qui s’était passé. 
 
Quand j’ai commencé à écrire, je n’avais aucune intention de revenir là-dessus. Sauf que moi, quand j’entre en écriture, je ne sais jamais de quoi je vais parler. Une personne commence à jouer de la musique et à un moment donné, les mots sortent et à la fin de la journée, on a une chanson. De chanson en chanson, j’ai réalisé que j’avais beaucoup de choses à dire. Au final, onze chansons pour me représenter avec mon vécu, mon parcours et mettre tout le monde au diapason, de dire qui j’étais avant et qui je suis maintenant.
 
T’as reçu de bons commentaires?
 
C’est l’album le plus personnel, mais en même temps c’est l’album qui parle le plus aux gens. Avant, c’était beaucoup les jeunes qui me suivaient. J’aime ça. On s’entend, en show, ce sont ceux qui crient le plus fort! Et ce public a grandi avec moi. C’est un privilège de les avoir encore aujourd’hui. Mais avec le temps, je remarque qu’il y a plus d’hommes et de femmes, des adultes, qui écoutent ma musique et qui me font des commentaires. Et j’ai aussi mes fans gais qui ont réagi très fortement à ce disque-là. Je suis allé les chercher en étant moi-même, en me délivrant de mes démons du passé, en me tenant debout en tant que femme. Ça, ça les a interpellés.
 
Une chanson en particulier?
 
Il y a en a plusieurs. J’entends beaucoup parler de Oser Aimer. C’est une chanson d’amour inspirée de ma relation. Moi, dans ma vie, j’ai osé aimer envers et contre tous. J’ai osé prendre ce risque-là parce que c’est ça qui criait dans mes veines, je ressentais quelque chose de tellement fort pour quelqu’un et j’ai décidé de plonger. Donc, c’est une chanson d’amour dans laquelle tous peuvent se reconnaitre. Et il y a le style musical aussi, plus pop, comme l’album en général. Avec Fred (Fred St-Gelais, son ex-compagnon de vie et de travail), on avait une rencontre entre deux univers: la pop et le rock. C’est certain que si tu enlèves la personne qui apporte les guitares, il reste moi et la pop, une Marie-Mai sans compromis.
 
Avant le lancement de ton album, tu as reçu trois autobus de fans chez toi pour leur faire découvrir tes nouvelles chansons. En entrevue à La Presse, tu as dit que certaines chansons ont accompagné le coming-out de certains fans.
 
C’est incroyable le nombre de fois que c’est arrivé! Je pense à ce gars en particulier. Il avait 7 ou 8 ans quand je l’ai vu à mon spectacle la première fois. C’était le seul gars qui dansait et qui connaissait toutes les paroles de mes chansons! De tournée en tournée, je l’ai vu grandir. Une journée, il est venu me voir pour me dire qu’il avait fait son coming-out. J’étais tellement fière. De voir quelqu’un qui trouve son chemin dans la vie et avoir la chance de le suivre, c’est hot. Ça, c’est l’histoire d’UN gars, mais il y en a eu tellement! Et des lesbiennes aussi. Pour moi, ça représente beaucoup parce que je viens d’une autre génération. Mais pour eux, de faire leur coming-out, c’est rien. Pas de déchirement. Ils sont bien dans leur cheminement. Si moi, à travers mes mots et mes expériences, je peux aider les gens à se sentir mieux dans leur peau, à s’accepter comme ils sont, tant mieux!
 
À quoi doit s’attendre pour ton nouveau spectacle qui commence en février? Un show plus électro-pop?
 
C’est certain, mais en faisant une belle place à mes hits des autres albums. Le défi, c’est de faire coexister tout ça. Je veux un show tellement beau visuellement avec une scénographie hallucinante! Je ne veux pas en mettre plein la vue juste au début. Faut que ça punch tout au long du spectacle! Ce sera le party, mais il y aura des moments plus théâtraux aussi, pour les chansons Un pied dans la porte et Trahison sur ma peau. J’ai envie de faire quelque chose d’éclaté! Les gens vont pogner de quoi! (rires).
 
Elle et Moi, nouvel album de Marie-Mai disponible partout. La tournée commencera les 14, 15 et 16 février 2019 au Centre Bell, à Montréal. Pour les autres dates de cette tournée: www.mariemai.com