Phénicia Innovation 2018

LA PHILOSOPHIE ENKIDOO

Michel Joanny-Furtin
Commentaires
ENKIDOO

Lancée en juillet 2015 et dirigée depuis 2018 par deux jeunes membres de notre communauté, l’entreprise montréalaise Enkidoo Technologies, spécialisée en intelligence artificielle et compréhension du langage, cherche à développer une interaction conversationnelle innovante qui permettra aux gestionnaires de combiner en temps réel toutes leurs données d’affaires.

ENKIDOO«Le nom Enkidoo Technologies est chargé de sens», confie en souriant Alexandre Vincart-Émard, PhD, Directeur de la technologie (CTO) et cofondateur avec Pholysa Mantryvong, le PDG de cette entreprise de 6 employés, spécialisée dans l’intelligence artificielle destinée aux petites et moyennes entreprises (PME). «Dans la mythologie sumérienne, Enkidu a été créé par la déesse du ciel pour aider Gilgamesh à diriger son pays», précise Pholysa. «Aussi, en japonais, l’enkido est une ellipse qui recoupe des informations. En mêlant le ciel, l’assistance et le cercle, la symbolique d’Enkidoo met un peu de poésie dans la technologie…», sourit-il.
 
«Mes études de doctorat consistaient à faire des simulations numériques de trous noirs, mais les opportunités de carrière étaient minces en physique théorique», explique Alexandre. « J’ai voulu en apprendre plus sur l’intelligence artificielle. Par chance, l’incubateur montréalais TandemLaunch cherchait des talents scientifiques de haut niveau pour lancer des entreprises commercialisant des recherches universitaires.»
«Cela m’a permis de rencontrer Pholysa - une rencontre qui a changé ma vie - en décembre 2017, lors d’une rencontre avec Queer Tech Montréal, une organisation communautaire qui promeut la visibilité et l’engagement de travailleurs LGBTQA+ dans un milieu hétérosexuel. Pholysa avait décelé un véritable besoin d’accès à des technologies comme l’infonuagique et l’intelligence artificielle pour automatiser plusieurs tâches et sauver temps et argent, notamment pour les plus petites entreprises.» Associé et simplement ami, Alexandre quittera TandemLaunch pour se joindre à la vision de Pholysa en avril 2018.
 
La valeur de l’initiative
«Ni moi ni Pholysa n’avions d’expérience en entrepreneuriat, raconte Alexandre, alors il nous a été très bénéfique de faire partie d’accélérateurs comme FounderFuel et Creative Destruction Lab pour clarifier nos stratégies de mise en marché.» Il parait que les 10 premiers employés sont cruciaux au succès d’une entreprise. Les deux associés ont alors mis en place une philosophie «qui valorise l’initiative et l’implication plus que le diplôme, en donnant des responsabilités plutôt que des tâches, et où l’erreur est un apprentissage. J’aime ce rôle qui n’est pas seulement technique, mais qui a une forte composante humaine.»
 
«Notre prochain défi est sur le plan business», pensent Alexandre et Pholysa. «Chez Enkidoo, nous croyons que l’innovation est la clé du succès des petits détaillants et commerçants indépendants. Nous voulons leur fournir les meilleurs outils automatisés et améliorés grâce à l’intelligence artificielle pour faire face à leurs problèmes opérationnels.»
 
Deux jeunes entrepreneurs LGBT
«J’ai toujours su que j’étais homosexuel, même si je n’avais pas nécessairement le vocabulaire nécessaire pour l’exprimer lorsque j’étais plus jeune», se souvient Alexandre. «J’ai fait mon coming-out à 14 ans, dans une famille aimante qui m’a toujours accepté. Le plus difficile pour mes parents, c’était l’idée qu’ils ne deviendraient peut-être jamais grands-parents, mais je n’ai jamais remis en question l’amour qu’ils me portaient.»
 
Le parcours de Pholysa fut plus chaotique. Né dans une famille immigrante d’Asie du Sud-Est, Pholysa se savait lui-aussi différent depuis l'enfance. Son coming-out fut perturbant. Délaissé par sa famille, sans études ni ressources et sans-abri, une tentative de suicide sera son électrochoc et sa résilience. Il renoue peu à peu ses liens familiaux, achève son bac en génie industriel à l’Université de Trois-Rivières, puis trouve un travail dans l’aérospatiale. Il poursuit sa carrière comme consultant en management et technologie. De fil en aiguille, il s’intéresse à l’intelligence artificielle et l’infonuagique dans l’industrie et comment ce procédé pourrait s’appliquer au monde des affaires. Enkidoo Technologies sera sa réponse.
 
Selon eux, leur orientation sexuelle n’a jamais posé de problèmes à l’école ou à l’université. «Même s’il n’y avait pas une forte représentation LGBT+ dans le département de physique, nous avons toujours eu la chance d’évoluer dans un milieu où les mérites académiques primaient sur tout», résume Alexandre qui reconnaît toutefois qu’il a, pour sa part, «une perspective d’homme blanc en sciences, et je n’ai donc jamais été confronté aux mêmes situations que certain.es de mes ami.es.»