Propagande

Le Kremlin derrière une Ligne anti-masturbation

Gabriel Girard
Commentaires

Un organisme américain soupçonne l’agence de cyber-propagande de l’État russe d’avoir monté de fausses hotlines destinées aux accros à la masturbation ainsi qu’aux gais.

Soupçonnée de tentatives de déstabilisation via intox et fake news, l’Agence de recherche sur internet (IRA) ne manque décidément pas d’idées. Selon un rapport présenté à la Commission du renseignement du Sénat américain, cette fameuse «usine à trolls» du Kremlin basée à Saint-Pétersbourg a mis en place de fausses pages de soutien à l’intention d’internautes américains en proie à des questionnements sur leur sexualité, relève The Verge.

Le livre blanc rédigé par la firme de cybersécurité Kew Knowledge, l’université de Columbia et Canfield Research a découvert que l’IRA était à l’origine de messages sur Facebook, YouTube et Instagram faisant la promotion d’un fumeux groupe chrétien de lutte contre l’addiction à la masturbation. «Tu ne peux pas joindre les mains si tu te masturbes», dit l’une de ses annonces, postée au printemps 2017 et agrémentée une citation improbable de Jésus-Christ sur le sujet. Sur Facebook, elle a reçu pas moins de 5400 likes.

Moyens de pression
L’IRA serai aussi à l’origine d’une fausse organisation gay «LGBT United» (son slogan: «Les temps sont durs et personne ne mérite d’être laissé seul»), invitant les internautes à lui confier leurs problèmes d’orientation sexuelle et d’identité de genre. Pour les chercheurs, ces fausses hotlines visaient probablement à collecter des informations compromettantes à des fins de chantage ou de manipulation. On ne sait pas, par contre, si la campagne a été fructueuse, ni même si des personnes ont contacté ces hotlines.

Sources : The Verge et Clubic