Couples

La Thaïlande s’apprête à adopter l’union civile pour les couples homos

Yannick LeClerc
Commentaires

La progression de l’égalité des droits pour les personnes LGBT dans le monde est généralement une source de réjouissance, mais en ce qui concerne l’union civile que la Thaïlande s’apprête à voter, ça dépend à qui vous posez la question.

Certains se réjouissent de voir que la Thaïlande sera sans doute le premier pays asiatique à légaliser l’union civile, d’autres considèrent qu’il s’agit d’une loi discriminante.

La première version de la loi qui permettrait de créer des unions civiles pour les couples de même sexe a été présentée cette semaine. Cette loi permettrait «en principe» aux couples d’adopter des enfants (à partir du moment où l’un des deux est Thaïlandais et que les deux ont au moins 20 ans). La loi permet en tout cas aux partenaires d’avoir accès aux droits de propriété, de succession et de décisions médicales.

Pour que ce projet de loi devienne officiel, le gouvernement devra le faire passer de l’assemblée nationale locale. Si l’assemblée accepte d’examiner la loi, les députés pourront faire adopter des amendements et ensuite la voter. Si tel est le cas, l’union civile sera ouverte quatre mois plus tard.

On a beaucoup spéculé sur la question de savoir quel serait le premier pays asiatique à autoriser des unions pour les couples de même sexe. Taiwan a longtemps fait figure de favori, mais la Thailande tient désormais la corde.

Beaucoup de militants thaïlandais sont toutefois mesurés par rapport au projet de loi sur l’union civile. Certains préfèrent qu’il soit abandonné, au profit d’une loi ouvrant directement le mariage.

Sources : South China Morning Post et Komitid