76e cérémonie des Golden Globes

Les forces de la haine sont encore parmi nous

Chantal Cyr
Commentaires

Le producteur de The Assassination of Gianni Versace dénonce avec force l’homophobie, d’hier et d’aujourd’hui

The Assassination of Gianni Versace : American Crime Story a poursuivi son joli parcours pendant la saison des récompenses, aux Golden Globes 2019. La minisérie qui a déjà remporté trois Emmys, a battu Sharp ObjectsThe AlienistEscape at Dannemoraet A Very English Scandal.

Basée sur le livre Vulgar Favors de Maureen Orth, la série raconte l'histoire d'Andrew Cunanan (Darren Criss), le meurtier du créateur de mode, Gianni Versace (Édgar Ramírez). Supervisée par Ryan Murphy et écrite par Tom Rob Smith, on y retrouve également Ricky Martin et Penélope Cruz. Le producteur exécutif Brad Simpson a profité de son discours de remerciements pour faire une déclaration très engagée.

«Gianni Versace a été assassiné il y a 20 ans. C'était une des rares personnalités publiques à avoir affiché ouvertement son homosexualité pendant une période de haine et de peur, pendant l'ère du Don't Ask, Don't Tell, et du Defensive of Marriage Act. Ces forces de haine sont toujours parmi nous. Elles nous indiquent qu'on devrait avoir peur des gens qui sont différents de nous. Elles nous disent que nous devrions nous entourer de murs. En tant qu'artistes, nous devons nous défendre en représentant ceux qui ne le sont pas, et en fournissant un espace aux gens, pour que de nouvelles voix racontent des histoires inédites. En tant qu'êtres humains, nous devons résister dans les rues, dans les bureaux de vote. Et faire preuve d'amour et d'empathie dans notre quotidien. Notre série est une série d'époque, mais ces forces ne sont pas ancrées dans le passé. Elles sont là, devant nous et nous devons résister. Merci beaucoup», a dit Brad Simpson.

Darren Criss a également reçu un prix pour son rôle du meurtrier dans la mini-série.

Source : NouvelObs