États-Unis

L'État de New York vote deux lois protégeant les LGBT qui étaient bloquées depuis des années

L'agence AFP
Commentaires

L'État de New York a adopté des projets de loi interdisant la thérapie de conversion pour les gays et ajoutant l'identité de genre à sa législation anti-discrimination.

L’État de New York a approuvé deux projets de loi importants favorables aux droits des personnes LGBT mardi 15 janvier.

Les projets de loi avaient déjà été adoptés par l’Assemblée de New York, mais avaient déjà fait l’objet d’une opposition du Sénat. Désormais, les démocrates contrôlent le Sénat et l’Assemblée de New York. 

Le sénateur démocrate Brad Hoylman, qui a parrainé les deux projets de loi, a déclaré que l'interdiction des prétendues "thérapies de guérison" de l'homosexualité empêcherait les professionnels de santé de tenter de faire changer d'orientation sexuelle des patients de moins de 18 ans.

«Une soi-disant thérapie de conversion est une maltraitance envers un enfant - c'est clair et simple», a-t-il déclaré.

Avec cette nouvelle loi, New York rejoint le New Hampshire, la Californie, le Maryland et le Connecticut qui ont également interdits ces thérapies.

L’autre projet de loi concerne la non-discrimination fondée sur le genre.

Il interdit la discrimination fondée sur l'identité ou l'expression de genre et ajoute des protections pour les transgenres à la loi de l'État sur les crimes haineux.

L'organisation New York Transgender Advocacy Group (NYTAG) s'est félicitée de l'adoption de ce texte dont l'origine remonte à 17 ans et qui était également bloqué par le sénat de l'État.