Cérémonie de remises des Oscars 2019

Une édition des Oscars avec plusieurs films LGBTQ

Yves Lafontaine , Sébastien Thibert
Commentaires
Bohemian Rhapsody
Photo prise par © Bohemian Rhapsody
GREEN BOOK
Photo prise par © Green Book
Can You Ever Forget me?
Photo prise par © Can You Ever Forget me?
Marguerite
Photo prise par © Marguerite
  • Bohemian Rhapsody
  • GREEN BOOK
  • Can You Ever Forget me?
  • Marguerite

La cérémonie des Oscars se tiendra le dimanche soir 24 février 2019 et sera, comme c'est la tradition, précédée par un impressionnant tapis rouge. La liste des nommés compte de nombreux artistes ou œuvres de la diversité sexuelle et de genre, en bonnes places pour repartir avec une précieuse statuette.

Pas d'animateur ou de maître de cérémonie attitré cette année

Depuis l’annonce par le comédien Kevin Hart de son renoncement au rôle de maître de cérémonie, et ce suite à la polémique créée par l'exhumation sur les réseaux sociaux d’anciens tweets homophobes dont il était l'auteur. L'Académie a finalement tranché, les Oscars se passeront d'animateur cette année. C’est donc sans le traditionnel monologue du présentateur, que s’ouvrira le 24 février prochain en direct la 91e cérémonie des Oscars. Une première depuis 30 ans, mais pour les producteurs de la soirée cette absence devrait être largement compensée par une succession de personnalités prestigieuses, invitées sur scène pour faire le lien entre les séquences clés de la soirée. Cette décision de l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences ne fait pas l'unanimité, mais elle a au moins le mérite de susciter la curiosité, certains y voyant l’occasion de renouveler et de redynamiser cette cérémonie. Un vent de renouveau qui pourrait ainsi pousser encore un peu plus loin des transformations entamées l’année dernière avec plusieurs modifications comme la limitation de la durée de la soirée à trois heures, ou la suppression de remises de prix sur scène pour certaines catégories. Cette cérémonie des Oscars 2019 sera-t-elle plus réussie sans animateur à sa tête ? La réponse le 24 février...

Quoi qu'il en soit, a présence queer est importante cette année, dans les films nommés, comme le démontre la liste qui suit.

 

The Favorite / La Favorite » (10 nominations)

Avec un triangle amoureux lesbien, The Favorite/La Favorite est le film de la sélection nommé le plus de fois, à égalité avec «Roma». Dans cette comédie noire, la reine Anne, quelque peu instable et guère intéressée par les affaires du pays, cède la gouverne à a dame de compagnie et amante Lady Sarah. Lorsqu'une nouvelle servante fait son entrée à la cour, Abigail, Sarah y voit l'occasion d'être déchargée de certaines tâches concernant la reine. Ce dont elle est loin de se douter, c'est que la relation entre Abigail et la reine deviendra rapidement forte et intime faisant naître ainsi des ambitions différentes chez la jeune servante. Une tension naîtra entre Lady Sarah et Abigail pour conserver lla relation privilégiée avec la reine. Les trois actrices sont en lice pour un prix. Olivia Colman en meilleure actrice dans un rôle principal, et Emma Stone et Rachel Weisz, toutes deux en meilleure actrice dans un second rôle. Le film de Yorgos Lanthimos est également nommé pour la meilleure réalisation, le meilleur scénario, les meilleurs costumes, la meilleure photographie, les meilleurs décors et le meilleur montage. Si vous ne l’avez pas encore vu, allez le voir au cinéma, ça vaut vraiment la peine…

 

A Star Is Born  (8 nominations)

Dans la quatrième version de A Star is Born / Une étoile est née, Lady Gaga reprend le rôle joué par d’autres icônes gaies : Barbra Streisand, en 1976, et Judy Garland, en 1954. L’histoire d’amour entre un chanteur sur le déclin et une jeune serveuse talentueuse débute,cette fois, dans un bar gai, où le personnage d’Ally entre deux spectacles de drags (dont celui de Shangella, une des vedettes du Rupaul’s Drag Race) chante La vie en rose… Le film est nommé dans les catégories du meilleur film, meilleur scénario adapté, meilleure photographie et meilleur mixage son. Côté casting, Lady Gaga (ouvertement bisexuelle) et Bradley Cooper sont en lice pour les Oscars de la meilleure actrice principale et du meilleur acteur principal. Sam Elliott est nommé pour le meilleur second rôle. Enfin, le titre « Shallow » pourrait remporter l’Oscar de la meilleure chanson originale. Attendez-vous à ce que Gaga reparte avec au moins une statuette.

 

Bohemian Rhapsody (5 nominations)

En course pour le meilleur film de l’année, Bohemian Rhapsody doit en grande partie son succès au talent de Rami Malek qui incarne Freddie Mercury. Il est nommé dans la catégorie du meilleur acteur principal. Ce film biographique sur le chanteur emblématique du groupe Queen se permet plusieurs écarts avec les faits réels, mais demeure assez respectueux de l’ensemble de la carrière et aborde frontalement la difficulté pour soi-même et pour son entourage, d’être gai, ainsi que d’annoncer ou non sa séropositivité. Le film est en lice également dans les catégories techniques du meilleur montage, du meilleur montage son et du meilleur mixage son.

 

Green Book / Sur les routes du Sud (4 nominations)

Tiré d'une histoire vraie, Green Book / Sur les routes du Sud raconte le périple d'un videur italo-américain engagé comme chauffeur du compositeur et musicien virtuose afro-américain Don Shirley. Le livre vert du titre fait référence au Green Book, un guide touristique répertoriant les quelques hôtels et les restaurants du sud des États-Unis acceptant les clients de couleur. Né dans une famille d'immigrants jamaïcains, Don Shirley interprété par Mahershala Ali (oscarisé pour Moonlight) est un personnage cultivé à l'anglaise, discrètement homosesuxel (on le voi se faire prendre lors d'une descente de police dans un YMCA) et aux tenues soignées, mal préparé à faire face au racisme du Sud. Élevé dans les rues et les bars de New York, Tony «Lip» Vallelonga, joué par Viggo Mortensen, manie le juron et les poings pour se faire entendre. Leur cohabitation part sur un mauvais pied mais ils vont mutuellement s'apprivoiser, s'aider et se comprendre, délaissant leurs préjugés respectifs.

 

Can You Ever Forgive Me? / Pourras-tu jamais me pardonner ? (3 nominations)

Lesbienne, Lee Israel a été une biographe populaire de son époque. Mais, lorsqu'elle éprouve des problèmes financiers et s'enfonce lentement dans l’alcool, elle décide de composer de fausses lettres signées par des auteurs connus et de les vendre au plus offrant. Dans le rôle de Lee Israel, Melissa McCarthy est brillante. Pas surprenant qu'elle soit nommée dans la catégorie de la meilleure actrice. Il ne fait aucun doute que Lee Israel devait être insupportable dans la vraie vie, mais elle se révèle une antihéroïne absolument irrésistible. Quinquagénaire gai flamboyant, lui aussi alcoolo, Jack (interprété par Richard E. Grant, ouvertement gai et nommé dans la catégorie acteur de soutien) forme avec Lee, un duo dépareillé loufoque, quoique très humain. Le film se retrouve également nommé dans la catégorie du meilleur scénario adapté d'une autre œuvre.


Vice (8 nomination)

Film biographique consacré à l’ascension politique de l’ancien vice-président américain Dick Cheney, Vice est une satire grinçante de ce personnage politique conservateur et complexe, dont la fille Mary Cheney (interprétée Alison Pill) est lesbienne. Le film est nommé 8 fois : meilleur film, meilleur acteur, meilleur actrice de soutien, meilleur acteur de soutien, meilleur réalisation, meilleur scénario original, meilleur montage et meilleurs maquillage et coiffure. 

 

If Beale Street Could Tallk / Si Beale Street pouvait parler » (3 nominations)

Le récit de ce film n’est pas queer, mais il s’agit d’une adaptation d’un roman de l’écrivain noir et gai James Baldwin, qui a milité pour les droits civiques et la cause LGBT. Et bien e le réalisateur du film, Barry Jenkins st hétéro, c’est lui qui a signé Moonlight. Le film est nommé pour la meilleure bande originale et pour le meilleur scénario adapté. Regina King, quant à elle, est en lice pour l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle.

 

 

Deux courts métrages du Québec aux Oscars

Le Québec est en bonne place dans la course à l’Oscar du meilleur court métrage alors que deux cinéastes québécois, Marianne Farley (pour Marguerite) et Jérémy Comte (pour Fauve), ont été retenus parmi les cinq finalistes pour le prix. Ces deux nominations ont un caractère historique puisque c’est la première fois que deux réalisateurs québécois se disputent un même prix aux Oscars. « C’est extraordinaire ! » s’est exclamée la réalisatrice et actrice Marianne Farley (connue du grand public pour son rôle dans la série Mémoires vives), après avoir appris que son court métrage Marguerite, qui met en vedette Béatrice Picard et Sandrine Bisson, avait été retenu. Le court métrage raconte l'histoire d'une octogénaire, Marguerite (Béatrice Picard), qui souffre de diabète et passe ses journées dans la solitude. Elle ne reçoit que la visite occasionnelle de son infirmière, Rachel (Sandrine Bisson), qui vient lui prodiguer des soins. Elle cherche à développer un lien avec Rachel, jusqu'au jour où elle apprend que celle-ci est lesbienne. La nouvelle déclenche quelque chose en elle qui va venir bouleverser leur relation.

Marguerite 

Par ailleurs…

Le très beau film d’Alfonso Cuarón ROMA (10 nominations) n’a rien de LGBTQ, mais on y trouve une scène de nudité masculine pas désagréable du tout…


Les oubliés

L'acteur ouvertement gai Lucas Hedges aurait mérité d'être nommé pour son rôle de Jared dans Boy Erased, un film touchant sur un adolescent gai qui doit subir une thérapie de conversion. Par ailleurs, malgré les rumeurs favorables, le film belge GIRL, qui raconte l'histoire d'une jeune fille transgenre nommée Lara (interprété par l'acteur cisgenre Victor Polster), qui rêve de devenir ballerine, n'a finalement pas été retenu dans la catégorie du meilleur film étranger.

 ***

La 91e soirée des Oscars aura lieu le 24 février, au Dolby Theatre, situé à Hollywood et sera télédiffusé à compter de 20 h, heure de l’est, sur les ondes de CTV et ABC. Des entrevues sur le Tapis rouge seront diffusées sur ABC, CTV et E!

Le public aura l’occasion de voir sur grand écran tous les courts métrages en lice cette année aux Oscars, dont Marguerite et Fauve, à compter du 8 février au Cinéma du Parc.


Liste complète des nominations

MEILLEUR FILM

Black Panther 
BlacKkKlannsman 
Bohemian Rhapsody 
La Favorite 
Green Book 
Roma 
A star is born 
Vice 

MEILLEUR RÉALISATEUR

Spike Lee (BlacKkKlansman)
Alfonso Cuaron (Roma). 
Pawel Pawlikowski (Cold War)
Yorgos Lanthimos (La Favorite)
Adam McKay (Vice)

MEILLEUR ACTEUR

Christian Bale (Vice)
Bradley Cooper (A star is born)
Willem Dafoe (At eternity's gate)
Rami Malek (Bohemian Rhapsody) 
Viggo Mortensen (Green Book)

MEILLEURE ACTRICE

Yalitza Aparicio (Roma)
Glenn Close (The Wife)
Olivia Colman (La Favorite)
Lady Gaga (A star is born)
Melissa McCarthy (Can you ever forgive me ?)

MEILLEUR ACTEUR DANS UN SECOND RÔLE

Mahershala Ali (Green Book)
Richard E. Grant (Can you ever forgive me ?)
Adam Driver (BlacKkKlansman)
Sam Elliott (A Star is born)
Sam Rockwell (Vice)

MEILLEURE ACTRICE DANS UN SECOND RÔLE

Amy Adams (Vice)
Marina de Tavira (Roma)
Regina King (Si Beale Street pouvait parler)
Emma Stone (La Favorite)
Rachel Weiz (La Favorite)

MEILLEUR SCÉNARIO ORIGINAL

La Favorite 
First Reformed 
Green Book 
Roma 
Vice

MEILLEUR SCÉNARIO ADAPTÉ

La ballade de Buster Scruggs 
BlackKklansman. 

Can you ever forgive me ? 
Si Beale Street pouvait parler 
A Star is born

MEILLEURS DÉCORS ET DIRECTION ARTISTIQUE

Black Panther 
Le Retour de Mary Poppins 
La Favorite 
First Man 
Roma

MEILLEURS COSTUMES

La ballade de Buster Scruggs 
Le retour de Mary Poppins 
Black Panther 
La Favorite 
Mary Stuart, Reine d'Écosse

MEILLEURS MAQUILLAGES ET COIFFURES

Border 
Mary Stuart, Reine d'Écosse 
Vice 

MEILLEURE PHOTOGRAPHIE

Cold War 
Roma 
La Favorite 
Never look away 
A star is born 

MEILLEUR MONTAGE

BlacKkKlansman 
Green Book 
Bohemian Rhapsody 
La Favorite 
Vice 

MEILLEUR DESIGN DE SON

Black Panther 
Sans un bruit 
Bohemian Rhapsody 
First Man 
Roma 

MEILLEUR MIXAGE DE SON

Black Panther 
Roma 
Bohemian Rhapsody 
First Man 
A Star is Born

MEILLEURS EFFETS VISUELS

Avengers : Infinity War 
Jean-Christophe et Winnie 
First Man 
Ready Player One 
Solo : A Star Wars Story 

MEILLEURE CHANSON ORIGINALE

All the stars (Black Panther) 
I'll fight (RBG) 
The place where lost things go (Le retour de Mary Poppins) 
Shallow (A star is born) 
When a cowboy trades his spurs for wings (La ballade de Buster Scruggs) 

MEILLEURE MUSIQUE DE FILM

Black Panther 
BlacKkKlansman : J'ai infiltré le Ku Klux Klan 
L'île aux chiens 
Si Beale Street pouvait parler 
Le retour de Mary Poppins

MEILLEUR FILM ÉTRANGER

Capharnaüm (Liban)
Roma (Mexique)
Cold War (Pologne)
Never Look Away (Allemagne)
Shoplifters (Japon)

MEILLEUR FILM D'ANIMATION

Les Indestructibles 2 
L'Île aux chiens 
Mirai 
Ralph 2.0 
Spider-Man : New Generation Lire notre critique : le meilleur film de super-héros de l'année

MEILLEUR DOCUMENTAIRE

Free Solo 
Hale County this morning, this evening 
Of fathers and sons 
Minding the gap 
RBG 

MEILLEUR COURT-MÉTRAGE DE FICTION

Detainment 
Fauve 
Marguerite 
Mother 
Skin

MEILLEUR COURT-MÉTRAGE D'ANIMATION

Animal Behaviour 
Bao 
Late Afternoon 
One Small Step 
Weekends 

MEILLEUR COURT-MÉTRAGE DOCUMENTAIRE

Black Sheep 
End Game 
Lifeboat 
A night at the garden 
Period. End of Sentence