A LONG ROAD TO FREEDOM

Militantisme LGBT à travers l’imprimé

Julie Vaillancourt
Commentaires
A LONG ROAD TO FREEDOM

Le magazine The Advocate est la plus ancienne publication LGBT imprimée aux États-Unis. Les premières copies voient le jour en 1967, époque charnière dans l’histoire du mouvement homosexuel. Nécessairement, le documentaire A Long Road To Freedom: The Advocate Celebrates 50 Years retrace l’histoire du mouvement LGBT américain, soulignant l’inévitable corrélation entre le militantisme dans la rue et sur papier, comme porte-voix d’une communauté.

Les premières images du film font pénétrer le spectateur dans les enceintes du fameux restaurant The Black Cat à Los Angeles, alors que The Advocate désire rendre hommage aux pionniers. Ce lieu historique de Sunset Junction, situé dans le district de Silver Lake, fut jadis l’hôte d’une infâme descente policière lors des célébrations du Nouvel An, en 1967. Ces évènements engendreront des manifestations du groupe PRIDE (Personal Rights in Defense and Education). C’est ainsi qu’émergent les premières parutions imprimées du journal The Advocate.
 
Déclarée monument culturel et historique, par la ville de Los Angeles en 2008, la « taverne » The Black Cat est le lieu de tournage tout désigné pour le documentaire et les célébrations des 50 ans de The Advocate. Ce souper de célébrations, entrecoupé d’images d’archives, de reconstitutions et de témoignages présente un historique chronologique du mouvement LGBT. De la descente au Black Cat, aux émeutes du Stonewall Inn, les révolutions homosexuelles de la côte ouest et de l’est des États-Unis se conjuguent. Des intervenants du LGBT Los Angeles Center discutent des révolutions d’hier et des contraintes d’aujourd’hui; les oppressions vécues par les gaies et lesbiennes, l’épidémie du SIDA, la révolution sexuelle, l’importance du coming-out et d’images positives pour les jeunes générations, le mariage, la proposition 8, les revendications trans, etc. Pour ce faire, plusieurs militants, activistes et personnalités, témoignent, dont Alexei Romanoff, Caitlyn Jenner, Candis Cayne, Ivy Bottini, Larry Kramer, Robert Greenblatt, Don Lemon, Gloria Allred, Gavin Newsom, Dustin Lance Black, Armistead Maupin, Bruce Vilanch, Guillermo Diaz, etc.
 
La narration de Laverne Cox et la musique de Melissa Etheridge complètent ce documentaire de près de deux heures, réalisé par Billy Clift, qui malgré son caractère exhaustif aurait toutefois gagné à être condensé. Si ce film célèbre les 50 ans de The Advocate, il annonce aussi le 50e anniversaire des émeutes de Stonewall.
 
Sans conteste, le film met non seulement en lumière l’historique du mouvement, mais souligne l’apport considérable d'une publication imprimée LGBT. Elle informe puis contribue à rassembler une communauté autour des enjeux qui lui sont propres. Puis, à l’heure, où l’imprimé semble destiné à disparaitre, elle devient sur le web (comme Fugues  à sa manière) une source intarissable d’archives et d’images de nous-mêmes.