Salon international de l’auto de Montréal

La saison des nouveautés... et des salons

Denis-Daniel Boullé
Commentaires
Mercedes Benz CLA 2019
Photo prise par © Mercedes Benz CLA 2019
SOUL 2020
Photo prise par © SOUL 2020
Audi E-Tron 2019
Photo prise par © Audi E-Tron 2019
Audi Q3
Photo prise par © Audi Q3
  • Mercedes Benz CLA 2019
  • SOUL 2020
  • Audi E-Tron 2019
  • Audi Q3

Au moment où vous lirez ces lignes, le Salon international de l’auto de Montréal (SIAM) battra son plein (ou viendra de se terminer). Au moment de les écrire, le SIAM n’avait pas encore dévoilé les nouveaux modèles qui seront lancés. À part trois engins exceptionnels qu’une très infime minorité de privilégiés auront la chance de piloter, ou qui s’en porteront acquéreurs. Des petites productions dont chaque unité dépasse parfois allègrement la barre des 2 millions $. Mais une chose est sure, les nouveaux modèles lancés lors d’autres salons seront présents à Montréal. 

Mercedes CLA, seconde génération

Mercedes a choisi le Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas en tout début d’année pour lancer sa seconde génération du modèle CLA. Ce qui en dit long sur le virage que prend l’industrie automobile avec l’implantation de toutes les nouvelles technologiques aussi bien pour la conduite que pour l’information ou le divertissement. Le modèle CLA est basé sur ceux de la Classe C du constructeur. Considéré comme un faux-coupé (quatre portes avec un toit fuyant rappelant un coupé), le CLA se donne un air athlétique et sportif, surtout vu de dos, qui s’apparente aux autres (vrais) coupés et cabriolets de la marque à l’étoile. Un peu plus long et large que la génération précédente. Il arbore aussi une nouvelle calandre plus agressive. Il s’agit d’une évolution du modèle plus qu’une révolution, sinon à l’intérieur. En effet, le CLA se dote de la nouvelle interface MBUX, et de ces deux fameux grands écrans de 20,25 pouces collés l’un à l’autre. Le premier juste derrière le volant comporte tous les cadrans de contrôle du véhicule, le second, accessible pour le passager, accueillant le système d’info-divertissement, et entre les deux sièges avant, un grand pavé tactile. Autre nouveauté, un système de commande gestuelle,    appelé par Mercedes «Interior Assistant», qui offre entre autres au conducteur la possibilité d’allumer les plafonniers de la zone choisie d’un simple mouvement du bras. Le temps dira s’il s’agit d’un simple gadget ou d’un équipement dont on ne pourra plus se passer. Pour l’instant, un seul moteur est proposé, un quatre cylindres de 225 chevaux, pour le modèle qui sera livrable dès mai prochain. Des versions AMG CLA 35 et CLA sont déjà en préparation.

 

Kia Soul 2020

Le Kia Soul n’est pas une berline mais, pour un petit véhicule, sa polyvalence a trouvé son public. On le voit partout et il sert à de nombreux usages. Les petites entreprises l’utilisent comme petit utilitaire arborant leurs logos. Les particuliers apprécient bien sûr l’espace intérieur mais aussi son confort sur les longs trajets. Et puis rappelons qu’il a terrassé tous les concurrents de cette mode éphémère des autos aux allures cubiques. Une question de style peut-être. Au dernier salon de Los Angeles, Kia a dévoilé la troisième génération du Soul. Même s’il est construit sur une plate-forme toute nouvelle, le Soul 2020 ne s’éloigne pas trop du style des précédentes générations. Il sera reconnaissable au premier coup d’œil, et l’on pourra reconnaître facilement le modèle 2020 grâce au design des feux arrière en forme de boomerang et qui se finissent sur le hayon. Bien évidemment, Kia compte beaucoup sur son Soul EV, c’est-à-dire tout électrique avec une nouvelle batterie au lithium-ion de 64 kilowatts. On sait que le cons-tructeur promet une recharge plus rapide de cette batterie mais n’a pas annoncé encore l’autonomie qui devrait être plus grande que le Soul EV actuel. Le Soul EV est remarquable par l’absence de calandre. Ce sera encore le cas pour celui millésimé 2020.

 

Audi e-tron quattro

Sa commercialisation est prévue pour le prin-temps prochain, le VUS Audi e-tron quattro est le premier de la marque a adopté le tout électrique. Selon le chargeur, le temps de recharge varie de 10h (borne de recharge conventionnelle), à 80 minutes (borne de recharge de 50 kilowatts), et seulement 40 minutes avec une borne de 100 kilowatts. Pour satisfaire sa clientèle, Volkswagen (propriétaire d’Audi et de Porsche) a créé Electrify Canada, qui installera un réseau de 32 bornes de recharge rapide au Canada dont la puissance peut atteindre 350 kilowatts. De quoi satisfaire ceux dont le temps est compté. Le VUS Audi e-tron quattro est un modèle à part entière qui a des faux airs de l’Audi Q5 en un peu plus long. Il bénéficie de deux moteurs électriques lui permettant une autonomie de 400 kilomètres selon le constructeur. Bénéficiant de la qualité de tous les produits Audi, le e-tron quattro innove avec l’absence de rétroviseurs extérieurs, remplacés par des caméras dans les contre-portes avant. Une technologie qui a fait ses preuves et qui serait plus sécuritaire que les traditionnels «miroirs». Il en coûtera 96 000$ pour se porter acquéreur de cette Audi sans émission de GES.

 

Audi Q3

Le plus petit des VUS de la marque d’Ingolstad, le Q3, n’avait pas bouleversé le genre à son arrivée sur nos routes. Bien conçu, solide, sérieux, il semblait toutefois un peu fade face à la concurrence. Il est vrai qu’il roulait sous d’autres contrées depuis plusieurs années avant d’affronter les nôtres. Pour la seconde génération, pas de décalage entre le vieux et le nouveau continent, tout le monde a droit à un Q3 revu et corrigé pour le mieux pour 2019. D’autant que l’habitacle étrenne ce que l’on retrouvera dans tous les nouveaux modèles de la marque, c’est-à-dire un écran qui remplace le tableau de bord conventionnel sur lequel se greffe l’écran d’info-divertissement. La nouvelle signature Audi en somme. Le Q3 bénéficie d’un empattement et d’une longueur plus grands que la génération précédente, ce qui génère un espace pour les passagers plus confortable, ainsi qu’un coffre plus généreux.

L’extérieur a aussi changé. L’air débonnaire du Q3 a été changé pour une silhouette plus sportive, et plus tendance pour ce type de véhicule. Après tout un VUS doit se donner des allures plus agressives même s’il ne quitte que très rarement l’asphalte pour se salir de boue. Pas de grands changements en ce qui a trait aux motorisations disponibles au Canada. Et les quatre roues motrices seront de série. Le petit dernier de la gamme qui semblait traîner de la patte est revenu en pole position.