Internet / Censure

L'appli de rencontres Scruff adopte une politique de photo restrictive sur ses profils

Yannick LeClerc
Commentaires

L'application de drague gaie Scruff a banni les jockstraps et autres sous-vêtements des photos  principales des profils de ses membres, en justifiant son geste par les critères des distributeurs d'applis.

Les modifications des conditions d'utilisation ont été annoncées par le PDG de Scrufff, Eric Silverberg. Selon lui, l'absence de politique relative aux images de profil pourrait entraîner le retrait de Scruff des magasins d'applications.


Le responsable de l'appli très populaire a expliqué que ce sont les croitères d’utilisation de l’App Store et du Google Play qui sont responsables de cette nouvelle politique qui n'est rien moins qu'une censure des images à caractère sexuel des profils de ses utilisateurs.

La photo principale des profils ne doit plus montrer de jockstraps, de sous-vêtements ou de maillots de bain, selon le PDG de Scruff. 

Cette nouvelle politique ne s’applique certes qu’aux photos de profil. Pas aux photos privées ni aux échanges par messages, mais elle constitue néanmoins un pas en arrière évident.

Et on a échappé à pire. Il était prévu dans un premier temps que les photos d'étreintes et de baisers entre hommes seraient bannies. Un critère finalement abandonné à condition que les images ne soient toutefois pas sexuelles.

Les utilisateurs de Scruff n'ont pas manqué exprimer leur insatisfaction et leur colère devant cette nouvelle politique qui n'est pas sans rappeler le précédent de Tumblr qui a récemment interdit les images à caractère sexuel de sa plateforme.

Sources : PinkNews et BuzzFeed