Espagne

Mobilisation après l'attaque contre le centre LGBT de Barcelone

Collaboration Spéciale
Commentaires

Le Centre LGBT de Barcelone, une ville plutôt réputée tolérante, a été vandalisé un peu plus d’une semaine après son ouverture. 

Le Centre LGBTI de Barcelone a ouvert ses portes dans la rue Borrell à Barcelone le 19 janvier dernier. Ce jour-là, Eugeni Rodríguez, président du groupe de défense des droits des personnes LGBT +, avait qualifié cette journée de "journée historique" pour la communauté LGBT de Barcelone. Mais, dimanche 27 janvier, ce même centre a été vandalisé dans la matinée.

Le centre LGBT de Barcelone a été tagué de l'inscription "fuck LGBT" et de symboles fascistes.

L'Observatoire Contre l’Homophobie a condamné l’attaque sur Twitter.
"Ce matin, nous avons trouvé des inscritions LGBTphobes peintes et du verre brisé au centre. Nous condamnons l'attaque et nous indiquons très clairement que nous continuerons à travailler et à défendre l'espace et nos droits et libertés."

"Aujourd'hui, cette ville a envoyé un message clair et direct: la haine n'est pas la bienvenue. Il n'y aura pas d'impunité", a réagi de son côté Ada Colau Ballano, la maire de Barcelone.

Lundi soir, des centaines de militants LGBT et de soutiens se sont rassemblés devant le centre pour exprimer leur solidarité avec la communauté homosexuelle de la ville.

Ada Colau Ballano, ouvertement bisexuelle, s'est rendue elle-même au rassemblement et a prononcé un discours pour montrer son soutien à la communauté locale LGBT.

Source : E-llico