Grande-Bretagne

Après des viols de mineurs, Grindr mis en demeure de vérifier l'âge de ses utilisateurs

L'équipe de rédaction
Commentaires
Photo prise par © Grindr

Suite à une enquête du Sunday Times sur des cas de viols de mineurs survenus lors de l'utilisation des appplicactions de rencontres entre hommes comme Grindr, le gouvernement britannique envisage d'exiger le renforcement du contrôle de l'âge des utilisateurs de ces services. 

Le journal londonien a révélé que sur plus de 30 cas de viols de mineurs au Royaume-Uni depuis 2015, les victimes avaient été contactées pour la première fois via des applications de rencontres comme Tinder et Grindr.

Un garçon de Yorkshire, âgé de 13 ans, aurait ainsi été contacté par des hommes via des applications de rencontres auxquelles il s'était abonné en mentant sur son âge, notamment Grindr et Badoo. Il aurait aurait été violé ou agressé sexuellement par au moins 21 hommes.

Les responsables de Grindr ont réagi à ces révélations et se sont dit "déterminés à créer un environnement sûr et sécurisé pour aider notre communauté". "Tout récit d'abus sexuel ou autre comportement illégal nous trouble ainsi que la violation claire de nos conditions de service", a déclaré le porte-parole de l'appli.

"Notre équipe travaille constamment à améliorer nos outils de dépistage numériques et humains afin de prévenir et de supprimer l'utilisation inappropriée de notre application par des mineurs", affirme Grindr en réponse à l’enquête du Sunday Times.

Le gouvernement britannique envisage une nouvelle législation exigeant que les responsables d'applications de rencontres pour adultes utilisent une technologie de vérification de l'âge pour empêcher les moins de 18 ans d'utiliser ces applications de rencontres d'ici le mois d'avril prochain.

"Je vais écrire à ces entreprises pour leur demander quelles mesures elles ont mises en place pour protéger les enfants, notamment pour vérifier leur âge, a déclaré Jeremy Wright, le secrétaire d'Etat à la Culture, au Sunday Times. Si je ne suis pas satisfait de leur réponse, je me réserve le droit de prendre d'autres mesures." 

Source :  PinkNews