Fierté Agricole

Briser l’isolement et faire connaître le monde rural

André-Constantin Passiour
Commentaires
 Joé Desjardins et  Michel Desrochers de JardinsRochers

On parle de plus en plus de manger des aliments frais, des fruits et légumes, entre autres, produits localement pour éviter le transport et, donc, la pollution de l’environnement. Mais autant on en parle beaucoup, autant le citadin, l’urbain, semble déconnecté du monde agricole et rural qui, pourtant, joue le premier rôle dans ce que vous avez dans votre assiette ! Bien peu de gens savent, également, que parmi ces fermiers il y a toute une communauté LGBT dynamique qui s’appelle Fierté agricole ! Oui, oui, des agriculteurs LGBT ! Fondée en 2008, Fierté agricole avait pour mission de faire du réseautage et rassembler ceux qui oeuvrent dans le milieu agricole et, également, de faire le pont entre ce milieu et les citadins…  

En 2017 d’ailleurs, le Prix «Phénicia Entreprenariat» a été dévolu à Maxime Dion et Philippe Benoît de la Ferme La Bourrasque, lors du Gala Phénicia de la Chambre de commerce LGBT du Québec. Deux membres très actifs et énergiques de Fierté agricole (FA).
 
«C’est un peu notre mission que de rapprocher les urbains des agriculteurs. De sensibiliser les LGBT des villes comme Montréal ou Québec au fait qu’il existe bel et bien des agriculteurs LGBT qui vivent en milieu rural. […] Ce n’est pas pour rien qu’on a tenu un tout premier colloque LGBT sur le monde rural en 2018, à Drummondville, pour faire connaître la réalité de ces agriculteurs LGBT au reste de la communauté LGBT et de faire des liens. Par exemple, le 23 février, on tient un événement commun à Trois-Rivières avec le GRIS-Mauricie/Centre du Québec, c’est encore pour rapprocher les gens, pour que nos agriculteurs LGBT sachent qu’ils ne sont pas seuls, que s’ils en ont besoin, qu’il y a des services pour eux, dans leur région ! Fierté agricole aura aussi une journée cabane à sucre le 30 mars prochain. Encore là, on fait cet événement avec la Coalition des familles LGBT, donc des parents avec leurs enfants, c’est une occasion de rapprocher les fermiers LGBT avec ces familles, et on sait que les enfants aiment découvrir des choses et puis c’est amusant. […] Il y a plein de petites choses qui servent ainsi autant à brisoler l’isolement que peuvent vivre ces agriculteurs LGBT, faire connaître leur vie à la campagne et ainsi rapprocher les différents milieux LGBT […]», explique Joé Desjardins, le président de Fierté agricole qui travaille avec son conjoint, Michel Desrochers, dans la ferme laitière M&M Desrochers à Sainte-Croix (dans Lotbinière, non loin de Québec).
 
Agriculture traditionnelle, fermes biologiques, vétérinaires, apiculteurs, acériculteurs, etc., Fierté agricole regroupe ainsi un vaste éventail de secteurs agricoles… Pour ceux et celles qui ne le savent pas encore, Fierté agricole (FA) a été fondée en 2008, l’organisation s’appelait alors le «Club des agriculteurs gais du Québec» au sein du réseau Au cœur des familles agricoles (ACFA). Il a changé de nom pour inclure toute la diversité sexuelle et de genres, mais aussi d’aller au delà de la profession d’agriculteur pour parler de toute l’industrie qu’ils/elles en fasse un métier ou un passe temps. «Fierté Agricole veut regrouper les personnes LGBTQ+ parta-geant un intérêt pour l’agriculture et la vie rurale. Donc les gens qui en vivent, mais aussi ceux et celles qui s’intéressent à leur alimentation», de dire Joé Desjardins. «L’organisme comprend aussi les intervenant-es agricoles car c'est aussi ça Fierté agricole. Les intervenant-es incluent: les conseillers, les ouvriers, les agronomes, les vétérinaires, les travailleurs, les ruraux (non-agri- culteurs), les «gentlemen farmers», les agriculteurs urbains, etc.», rajoute le président de cette assotiation.
 
Si, comme dans tous les autres segments, la po-pulation agricole vieillit, il y a de la relève. On voit des jeunes s’intéresser de plus en plus au monde agricole. «Nous allons dans les écoles d’agriculture pour faire de la démystification et de la sensibilisation sur les LGBTQ+ en milieu agricole (pensant s’adresser uniquement ou principalement à des hétéros). Toutes les classes contiennent une ou plusieurs personnes LGBTQ+ motivés de reprendre la ferme familiale ou de quitter la ville pour s’ins-taller sur une terre ! Les étudiant-es sont ravis d’apprendre notre existence ou d’apprendre à nous connaître et de partager et de pouvoir réseauter lors de nos activités», de renchérir M. Desjardins…
 
Associationvéritablement dynamique comme on peut le constater, il n’est donc pas étonnant que l’on puisse voir des représentants de Fierté agricole aux activités de Fierté Montréal, de la Fête Arc-en-ciel de Québec, aux journées de la Fierté à Sherbrooke, Trois-Rivières ou encore en Abitibi- Témiscamingue. 
 
 
Parmi les LGBT qui gravitent autour de Fierté agricole on retrouve, entre autres, les fermes :
 

Ferme la Bourrasque

Philippe Benoît et Maxime Dion
Production de légumes biologique (certifiée par Québec Vrai). Marché public de Jean-Talon et de Boucherville. Point de livraison de paniers dans Villeray et Centre-Sud et à la ferme.   fermelabourrasque.com
 

Ferme La Récolte des Dames

Isabelle Laflamme et Audrey Ducharme
Légumes biologiques. Pour avoir des paniers de légumes biologiques, savoureux et locaux! 
Agriculture sur petite surface, respectueuse de la nature! Points de livraison : Sainte-Angèle-de-Monnoir, Brossard, Montréal (Ville Émard).  larecoltedesdames.com Page Facebook de La Récolte des Dames  T. 514-606-8828

  Nicole Van Hyfte, de la Ferme Jardins La Clé du Sol

Ferme Jardins La Clé du Sol

Nicole Van Hyfte, fermière de famille
78, chemin de la Grande-LigneSaint-Bernard-de-Lacolle. T. 514-833-9586. Points de livraison :  À la ferme à St-Bernard-de-Lacolle et à l’épicerie Métro Cardinal à Sainte-Catherine.   http://facebook.com/jardinslacledusol
 

JardinsRochers 

Joé Desjardins et Michel Desrochers
Légumes frais et autres produits de la ferme.  Abonnement pour livraison de légumes à Québec, St-Apollinaire et boutique à la ferme.   851, Route Laurier, Sainte-Croix (dans Lotbinière) T. 418-455-0190 [email protected]