Suède

Un jeune homosexuel iranien menacé de renvoi en Iran

L'agence AFP
Commentaires

Mehdi Shokr Khoda, un jeune Iranien de 19 ans, risque de se voir refuser le droit d'asile en Suède où il réside actuellement avec son compagnon Carlo. Avec une menace de peine de mort s'il est renvoyé dans son pays d'origine.

Mehdi Shokr Khoda, jeune Iranien homosexuel de 19 ans, réside depuis deux ans en Suède, comme sa soeur transgenre.

Si sa soeur n’a pas rencontré des difficultés dans le cadre de sa demande d'asile en Suède, les choses s'avèrent beaucoup plus compliquées pour Mehdi.

En décembre dernier, l’office national des migrations a rejeté sa demande au motif qu’il n’avait pas suffisamment "expliqué les différentes étapes de son coming-out" et qu’il n’avait pas su démontrer qu’il était chrétien.

Mehdi Shokr Khoda a rencontré un Suédois, Carlo Rapisarda, avec lequel il vit en couple et avec qui il envisage de se marier si toutefois l'administration lui accorde une carte de résident.

Mehdi a fait appel du rejet de sa demande fin janvier. Il est actuellement dans l'attente de la décision qui doit intervenir d’ici à deux semaines et cherche à sensibiliser l'opinion à son cas qui s'avère dramatique dans la mesure où la peine de mort risque de lui être appliquée s'il rentre par la force en Iran.

"Les officiers iraniens sauront forcément et ils poseront des questions. S’ils découvrent que je suis chrétien, ou gay, ou que j’ai essayé de demander l’asile, ils m'exécuteront", affirme-t-il.