véhicules automobiles

Nouveautés du Salon international de l’Auto de Montréal (SIAM)

Denis-Daniel Boullé
Commentaires
Lexus

Triste nouvelle dans l’industrie du taxi, la faillite de la compagnie TEO qui promettait de faire changer la donne en termes de qualité de servi-ce par les chauffeurs et par l’utilisation de voitu-res uniquement électriques. Difficile pour un néophyte de comprendre les aléas de la compagnie créée par Alexandre Taillefer, mais c’est dommage que Montréal n’ait pu être un jour une des grandes villes mondiales à n’avoir que des taxis électriques. 

Les salons font face à un étrange paradoxe. D’un côté, parce que la demande est là, les VUS ont la part belle, et, de l’autre, pour des raisons environnementales, mettent en valeur les véhicules électriques et hybrides. Ainsi au dernier salon de l’auto de Montréal (SIAM) se côtoyaient le Ford Explorer 2020, VUS intermédiaire et passablement gourmand, et une Nissan Leaf Plus, une toute électrique avec une autonomie augmentée. Petit retour sur le SIAM 2019.
 
Lexus UX 250h
Le petit VUS de la marque japonaise tente comme d’autres de concilier l’inconciliable, les véhicules hauts sur pattes mal vus par les environnementalistes, et la technologie électrique diminuant la consommation d’essence. Bien évidemment, le rouage intégral est fourni de série. Comme Lexus vise à concurrencer le haut de gamme, le UX est doté de toutes les dernières sophistications technologiques d’aide à la conduite, et le modèle hybride atteint les 40.000$, un peu plus entre 2000 et 3000$ que la version à motorisation conventionnelle. Son look attrayant, un peu décalé risque de faire un malheur.
 
Mercedes GLE 2020
Le Mercedes Benz GLE domine les ventes des VUS intermédiaires de luxe au Canada, devant le Audi Q7, le Porsche Cayenne, le Volvo XC90, et le BMW X5. Pour rester le chef de file, le constructeur a décidé de donner un coup de jeune à son véhicule phare de la catégorie. Parmi les différentes versions du GLE et les différentes motorisations, l’une est à remarquer puisqu’elle intègre un système hybride léger, développant 48 volts. Accouplé à un nouveau V6 développé par la marque allemande qui consommerait beaucoup moins et associé à une boîte automatique à 8 rapports, le GLE 450 a toutes les chances de séduire les conducteurs qui aiment les VUS, ce dernier se positionnant comme l’un des plus frugales de sa catégorie.
 
porche 911

Porsche 911
Chez Porsche, on pense aussi tout électrique et le constructeur travaille d’arrache-pied sur un modèle spécifique encore à l’état de concept et baptisé Taycan Mission E et qui a comme cahier des charges d’offrir à tout conducteur-trice l’expérience Porsche en termes de sportivité, tenue de route, performances, etc. Le même plaisir qu’avec un bon vieux moteur à essence avec ou sans turbo. En attendant, le constructeur a profité du SIAM pour dévoiler la nouvelle mouture du fleuron de la marque, la 911 2020. La huitième génération de ce véhicule mythique dont les origines remontent à 1963, évolue tout en conservant l’ADN qui a contribué à sa légende. À voir pour les amateurs de belles machines, à acheter pour ceux qui préfèrent la haute-couture au prêt-à-porter, prêt-à-rouler dans ce cas-ci.
 
911
 
Mazda 3
La Mazda 3 avait créé une commotion lors de sa sortie en 2003. La quatrième génération a été présentée et son prix au Canada divulgué au SIAM. Deux versions de carrosseries, une berline et une quatre portes à hayon dite sport. Disons d’emblée qu’esthétiquement, la version 5 portes est un bijou esthétique avec le design du langage KODO développé par le constructeur japonais. Comme pour les générations précédentes, chaque version est déclinée en trois niveaux d’équipement et de motorisations, GX, GS et GT. Seules les versions GS et GT peuvent au choix recevoir la traction intégrale. Quant à l’échelle de prix, il se situe entre 18 000$ pour le modèle de base, 4 portes et boîte manuelle et 31 400$ pour le modèle sport GT tout équipé, boîte de vitesses automatique et traction intégrale.
 
Mazda 3
 
Genesis G90
Bal des débutantes pour la Genesis 90 qui au SIAM a fait son entrée sur le marché nord-américain, un petit peu revu et corrigé pour ce nouveau millésime. On le sait Genesis, c’est le nom de la division dite de luxe de la marque coréenne Hyundai. Et la Genesis G90 en est le véhicule amiral pour concurrencer les Allemandes et aussi les Japonaises. La calandre est agressive et quelques éléments esthétiques donnent un peu plus de noblesse à la G90. Les changements sont moins notables à l’intérieur, l’accent a surtout porté sur une meilleure insonorisation et bien entendu sur l’apport de toutes les technologies d’aide à la conduite et à l’info-divertissement via un large écran de 12,3 pouces. 
 
Genesis G90
 
100 000 véhicules électriques et hybrides rechargeables en 2020
C’est l’objectif fixé par le gouvernement québécois. Malheureusement, on est encore loin d’approcher ce nombre. En 2018, on ne recensait que 40 000 véhicules de ce type sur nos routes. Pourtant, l’offre ne cesse d’augmenter avec des véhicules de plus en plus intéressants en termes d’autonomie, tout comme on se dote de plus en plus de bornes de recharges rapide. L’écart de prix diminue aussi entre un modèle à combustion conventionnelle et le même équipé de batteries. Donc les efforts devraient payer même si le nombre d’acheteurs potentiels ne croit pas aussi rapidement qu’espéré. Le SIAM a tenu à mettre ces voitures en valeur. Entre autres dans les modèles intéressants à surveiller, la Chevrolet Bolt EV (autonomie de 383 km), la nouvelle Nissan Leaf Plus (autonomie de 363 km) ou encore dans quelques mois, le Hyundai Kona électrique dont on nous annonce une auto-nomie de 415 km. Du côté des hybrides rechargeables, la Toyota Prius reste la plus recherchée, une version à traction intégrale sera bientôt disponible. Rappelons que le gouvernement subventionne jusqu’à une hauteur de 8000$, selon le modèle, l’achat de véhicules plus verts.