Tourisme

Le Canada au sommet d’un palmarès des pays les plus amicaux envers les LGBT

L'équipe de rédaction
Commentaires
drapeau gay

Selon le guide annuel Spartacus Gay Travel Index 2019, les pays les plus amicaux pour les voyageurs LGBT et ayant terminé ex aequo en tête du classement sont le Canada, le Portugal et la Suède. Pour le Canada et la Suède, c’est la seconde année en première position.

Le Spartacus International Gay Guide fournit des conseils pour les voyageurs LGBT sur son site web et sur son application mobile.

Son plus récent indice classe 197 pays selon 14 critères, comme l’existence ou non dans une nation donnée de lois antidiscriminatoires, de lois sur les droits des personnes transgenres, de lois sur le mariage et le partenariat civil, ou encore de lois sur l’adoption, les droits des transgenres et la persécution.

La Tchétchénie arrive au dernier rang. Le guide mentionne que ce pays est impliqué dans « des persécutions et des assassinats d’homosexuels organisés par l’État ».

Le mariage gai est légal au Canada depuis 2005, mais rappelons que huit provinces représentant environ 89 % de la population canadienne s’étaient mises à offrir, avant cette année là un certain cadre juridique au mariage entre conjoints du même sexe. Ce sont les provinces du Québec et de l’Ontario qui ont commencé à donner le ton en 2002 et 2003. Elles ont été suivies en 2004 par la Saskatchewan, le Manitoba, la Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve-et-Labrador. Le Nouveau-Brunswick a fermé la marche en 2005. Dans chacune de ces régions (sauf au Québec), le mariage gai a été légalisé à la suite de procès déclarant d’anciennes lois désuètes, discriminatoires ou anticonstitutionnelles. Au Québec, la reconnaissance de l’union civile s’est faites à l’Assemblée nationale avec un vote des députés.

Dégringolade des États-Unis au classement mondial des pays les plus amicaux

Les États-Unis ne se sont classés qu’au 47e rang, un rang partagé avec neuf autres pays : Bermudes, Bosnie-Herzégovine, Chili, Costa Rica, Croatie, Cuba, Macao, Seychelles et Thaïlande.

En fait, les États-Unis ont perdu 13 places en trois ans. Ce pays s’était classé au 34e échelon en 2014 et était tombé au 39e l’an dernier. Sa nouvelle dégringolade est attribuable aux directives de Donald Trump de chasser les personnes transgenres des forces armées américaines.

« Tant au Brésil qu’aux États-Unis, la cause du déclin réside dans les gouvernements conservateurs de droite et leurs initiatives visant à révoquer les droits LGBT qui ont été obtenus, ainsi que dans l’augmentation de la violence homophobe et transphobe qui en découle. En Allemagne aussi, la violence contre les LGBT a augmenté, l’absence de législation moderne contre les transgenres et les intersexuels et l’absence d’un plan d’action contre la violence homophobe ont fait passer l’Allemagne du 3e au 23e rang », explique le magazine Spartacus Gay.

Spartacus International attire cependant l’attention sur le Portugal qui a fait un bond en avant. Il est passé de la 27e position l’an dernier à la 1re en compagnie du Canada et de la Suède cette année.

 

Les 16 pays les plus amicaux sont :

1 Canada

1 Portugal

1 Suède

 

4 Autriche

4 Belgique

4 Danemark

4 Finlande

4 Islande

4 Luxembourg

4 Malte

4 Pays-Bas

4 Nouvelle-Zélande

4 Norvège

4 Réunion

4 Espagne

4 Royaume-Uni