International

Le premier ministre gai irlandais rencontre Mike Pence accompagné de son conjoint

L'agence AFP
Commentaires

Le premier ministre irlandais Leo Varadkar s'est fait accompagner de son conjoint lors d'une réunion avec le vice-président américain Mike Pence connu pour ses positions ultra-homophobes.

Le dirigeant irlandais, en visite à Washington, a rencontré Mike Pence pour un petit-déjeuner le jeudi 14 mars. Leo Varadkar s'est présenté avec son conjoint Matt Barrett (à droite sur la photo) à ce rendez-vous officiel qui s'est déroulé à la résidence officielle du vice-président des États-Unis. Matt Barrett, qui travaille comme cardiologue, n'accompagne pas souvent Leo Varadkar lors de voyages à l'étranger, mais a fait une exception pour cette visite.

S'adressant aux médias, le premier minsitre irlandais a déclaré: «Je suis ici ce matin en tant que dirigeant de mon pays, imparfait et humain, mais jugé par mes actions politiques et non par mon orientation sexuelle, ma couleur de peau, mon sexe ou mes convictions religieuses. Et je ne crois pas que mon pays est le seul au monde où cette histoire est possible. On le trouve dans tous les pays où la liberté sont précieuses. Nous sommes tous des enfants de Dieu. C’est également vrai pour les États-Unis».

Leo Varadkar est l'un des rares dirigeants mondiaux ouvertement homosexuels.

Mike Pence est connu pour ses nombreuses prises de positions anti-LGBT. En 2000, il a publié un manifeste électoral appelant à transférer les fonds destinés à la prévention du VIH «d'organisations qui célèbrent et encouragent les types de comportements facilitant la propagation du virus VIH à des institutions qui fournissent une assistance à ceux qui cherchent à modifier leur comportement sexuel», ce qui a été interprêté comme un soutien aux thérapies de conversion.

Selon un rapport publié en 2018, Mike Pence aurait joué un rôle central dans les actions anti-LGBT menées par l'administration Trump.