Gilets jaunes

La plaque commémorative dédiée au policier gai Xavier Jugelé vandalisée

L'agence AFP
Commentaires

La plaque commémorative dédiée à Xavier Jugelé, le policier gai tué lors d’une attaque djihadiste en avril 2017 sur les Champs-Elysées, a été vandalisée samedi dernier lors des débordements survenus à loccasion de la manifestation des gilets jaunes.

Samedi, lors de l'acte XVIII des gilets jaunes, la plaque déposée en l'honneur de Xavier Jugelé a été dégradée.

Pour rappel, ce policier est tombé le 20 avril 2017 sous les balles du terroriste Karim Cheurfi. Au niveau du numéro 102 des Champs-Élysées, une plaque rappelle au passant sa mémoire.

Des autocollants antifascistes et des graffitis l'ont recouverte.

Dimanche, Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur, s'est rendu sur place et a déposé une fleur devant la plaque. «J’ai vu dans les yeux de nos policiers l’indignation et la colère. Je partage leur émotion et leur dégoût», a-t-il écrit sur Twitter.

Il a promis que tout serait mis en oeuvre pour retrouver les auteurs de cet acte.

«C'est particulièrement écœurant comme tout ce qui s'est passé lors de la journée d'hier», s'est ému Loïc Le Couplier, secrétaire national adjoint Paris du syndicat Alliance. «Le niveau politique de ces gens est proche de zéro. Xavier Jugelé était un policier républicain assassiné par un terroriste», a-t-il souligné.

Le syndicat a décidé d’appeler les policiers à se rassembler «en silence», mercredi 20 mars, devant la plaque. D’autres rassemblements sont également prévus devant les préfectures en province.