Histoire – Los Angeles - Dix ans avant Stonewall,

La révolte des clients queer du Cooper’s Do-Nuts de Los Angeles, il y a 60 ans

Collaboration Spéciale
Commentaires
 Dix ans avant Stonewall

Beaucoup savent déjà qu’aux États-Unis, les événements de Stonewall ont donné naissance au mouvement de libération LGBT moderne. Mais on aurait tort de croire qu’il s’agit du premier acte de résistance face aux violences policières ciblant les hommes gais, les lesbiennes ou les personnes trans.

L’un des premiers épisodes de ce genre a eu lieu à Los Angeles au Cooper’s Do-Nuts en mai 1959.  C’était dune nuit comme tant d’autres en mai 1959, quand des policiers ont fait irruption dans le café et ont demandé à voir les papiers des clients. Leurs victimes ce soir-là étaient deux drag-queens, deux travailleurs du sexe et un homme homosexuel. Mais pour une raison ou une autre, les clients en ont eu assez ce soir-là .

John Rechy, un auteur ciblé par les policiers, a résisté à son arrestation et s’est plaint qu’il n’y avait pas assez de place dans la voiture de police pour emmener les cinq personnes arrêtées. Les autres clients ont commencé à protester également, et ont repoussé la police en leur lançant des tasses, de la nourriture, des déchets et tout ce qui leur passait sous la main.

La police s’est enfuie et rapidement, la rue s’est remplie d’hommes gais, de lesbiennes ou les personnes trans en colère. Les policiers sont revenus avec des renforts, ont fermé la rue et ont contraint la foule à se disperser. Ce fut la fin de la révolte. 

Contrairement à Stonewall, l’incident ne s’est pas poursuivi les nuits suivantes. Et le mouvement LGBT, encore faible, n’a pas organisé d’événements par la suite.

Mais ce moment de résistance a fait des petits: citons une manifestation à un centre de recrutement de l’armée à New York en 1964, une révolte contre le harcèlement de la police à un dancing à San Francisco en 1965, une action contre un café homophobe à Philadelphie en 1965, les émeutes de la cafétéria Compton à San Francisco en 1966. 

Le point commun de tous ces événements (et de ceux qui se sont déroulés ailleurs, dont au Canada, à Montréal et Toronto), c’est la réaction de la communauté face à la violence policière.

Il s’agit d’une adaptation et d’une traduction d’un texte de Matt Baume