Le 8 avril - Le Show de l’Astérisk

Pour financer les activités des groupes de jeunes

André-Constantin Passiour
Commentaires
Émile Proulx-Cloutier
Photo prise par © Le Show de l’Astérisk / Émile Proulx-Cloutier
Lydia Kepinski
Photo prise par © Le Show de l’Astérisk / Lydia Kepinski
Dear Denizen
Photo prise par © Le Show de l’Astérisk / Dear Denizen
  • Émile Proulx-Cloutier
  • Lydia Kepinski
  • Dear Denizen

Le 8 avril prochain, à 19h30, le Cabaret du Lion d’Or recevra un événement tout à fait spécial puisque ce sera un spectacle bénéfice pour l’Astérisk, le local qui accueille plusieurs groupes de jeunes LGBTQ+. Animé par Judith Lussier et Tranna Wintour, ce spectacle accueillera entre autres Safia Nolin, le tout dans une ambiance intimiste où les solos se succèderont avec, aussi au micro, les Émile Proulx-Cloutier, Lakes of Canada, Dear Denizen, Lydia Kepinski, Edwin Lane et Bronzé AKA Gerard X Reyes.

Pour ceux et celles qui ne le savent pas, l’Astérisk, sur la rue Amherst dans le Village, abrite depuis 2013 Jeunesse Lambda, AlterHéros et Projet 10. Mais cet espace a besoin de l’aide de la communauté pour poursuivre sa mission.
 
Dès l’ouverture des portes du Cabaret, vers 18h30, on sera reçu aux rythmes de la musique de Anachnid, une DJ autochtone bi-spirituelle. Une manière de commencer cette soirée en douceur et se mettre dans l’ambiance du spectacle qui débutera à 19h30.
 
«L’objectif était d’essayer de représenter tout le monde, la diversité, d’être inclusif et d’avoir des artistes de la communauté LGBTQ+ ainsi que des alliés comme Proulx-Cloutier ou Kepinski, entre autres», explique Sylvain Chartier, le sympathique directeur artistique du Show de l’Astérisk. «Mais aussi de faire un spectacle différent, d’avoir des artistes qui sont capables de venir seuls sur scène, sans être accompagnés d’un orchestre, de faire cela en solo. Safia Nolin arrive sur scène, elle branche sa guitare et elle commence à chanter. Je pensais à quelque chose de très simple et qui soit intimiste. C’est une formule différente à ce que l’on est habitué et cela créera une toute autre ambiance au Lion d’Or. Il y a aussi l’idée ici de faire découvrir des talents comme la formation montréalaise Lakes of Canada», rajoute Sylvain Chartier.
 
Chaque artiste devrait être sur scène le temps de 3 à 4 chansons pour un spectacle d’environ deux heures. «Nous avons travaillé avec Sylvain pour le spectacle de la relève à Fierté Montréal. Il y a eu aussi un spectacle à l’initiative de Judith Lussier, c’était en 2017. C’est donc la 2e fois que Judith s’implique avec la Coalition des groupes jeunesse LGBTQ+. Mais c’est la première fois qu’il y a un spectacle bénéfice de la Coalition spécifiquement pour soutenir les groupes colocataires de l’Astérisk pour l’achat de matériel et pour financer les activités», explique Annie Savage, directrice générale de la Coalition des groupes 
jeunesse LGBTQ+.
 
«On souhaite que ce spectacle devienne une tradition, qu’il puisse grandir et devenir comme le Show du Refuge», note Annie Savage. «Lorsque j’ai contacté certains artistes, ils étaient emballés par l’idée, mais ils ne pouvaient pas tous se libérer. Ils m’ont dit qu’ils aimeraient y participer l’an prochain. Donc, je crois que ce show a de l’avenir pour devenir, effectivement, aussi gros que celui du Refuge des jeunes. […] Ce sera une belle soirée, je suis très confiante que cela va plaire aux spectateurs.»
 
«Le Lion d’Or est une belle salle, elle est agréable et facile à remplir. On s’est fixé pour objectif de ramasser 5000$. Considérant que les artistes sont bénévoles, nous croyons que c’est raisonnable à atteindre», rajoute Annie Savage de la Coalition des groupes jeunesse LGBTQ+.
 
Cette levée de fonds est d’autant plus importante que la Coalition devra éventuellement trouver un local plus grand pour l’Astérisk puisqu’on y est déjà de plus en plus à l’étroit. «On manque d’espace, on se pile sur les pieds présentement. Il va nous falloir trouver quelque chose qui réponde mieux aux besoins des groupes. On va interpeller les différents intervenants pour pouvoir financer adéquatement ce projet. C’est l’un de nos gros défis d’avenir», d’affirmer Annie Savage.
 
Pour ce qui est des billets, il y a plusieurs catégories. «Il y a le tarif modique à 22$, puis le billet régulier à 35$ et un tarif "solidaire" à 55$. Nous avons aussi des billets VIP corporatifs, une table à l’avant pour quatre personnes et une bouteille de bulles. Ensuite, pour 1000$, on offre une table à l’avant et un souper plusieurs services du restaurant Le Petit Extra, juste à côté. Nous avons donc pensé à diverses manières d’appuyer l’Astérisk selon le budget de chacun», souligne Sylvain Chartier. 
 
Infos et billets: www.facebook.com