Infos

Accès amélioré pour obtenir la PrEP à Québec

Éric Whittom
Commentaires
prep

Le Mouvement d’information et d’entraide dans la lutte contre le VIH-sida à Québec (MIELS-Québec) a conclu une entente avec la Clinique ITSS Sécure de La Cité Médicale (Place de la Cité, 2e étage) pour créer un nouveau «corridor de service» afin d’améliorer l’accès à la prophylaxie pré-exposition au VIH (PrEP) dans la région de Québec.

«Beaucoup de gens nous disent que leur médecin n’est pas à l’aise de prescrire la PrEP ou des gens ne sont pas à l’aise de la demander à leur médecin, rapporte en entrevue à Fugues, Patrick Labbé, chargé de projet au MIELS-Québec. De plus, nous remarquons un fort achalandage chez nos partenaires du réseau de la santé pour obtenir pour la prescription et le suivi de la PrEP, ce qui démontre le besoin en matière de PrEp à Québec. Le nouveau corridor de service permettra donc d’accélérer le processus pour obtenir la PrEP et permettre à plus de personnes d’y avoir accès.»
 
Les personnes qui souhaitent obtenir la PrEP via cette entente doivent d’abord rencontrer un intervenant du MIELS-Québec pour recevoir de l’information sur sa prise et évaluer leur éligibilité à la recevoir. «Cette rencontre pré-counseling sert à vérifier si ce moyen de prévention du VIH-sida convient à la réalité de la personne et si elle est à l’aise à prendre la PrEP. Nous regardons avec elle ses connaissances au sujet de la PrEP et ses motivations à la prendre. En fonction des renseignements fournis, nous allons compléter les informations notamment sur la façon de prendre la PrEP, l’importance de l’adhérence au traitement, son efficacité, le potentiel d’effets indésirables, le fonctionnement du suivi médical (dépistage d’ITSS et du VIH chaque trois mois, suivi des effets indésirables, etc.) et les coûts. Nous répondons aussi aux questions et aux inquiétudes de la personne.» À titre d’exemples de critères d’éligibilité, Patrick Labbé mentionne les suivants: un homme ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes et qui a deux partenaires ou plus aux six mois, un homme séronégatif en couple avec un homme séropositif dont la charge virale n’est pas indétectable, ou un homme ou une femme qui exerce le travail du sexe et qui ne connaît pas le statut sérologique de ses clients.
 
Si la personne est intéressée et elle est éligible à prendre la PrEP, l’intervenant du MIELS-Québec la mettra en contact avec la Clinique ITSS Sécure pour obtenir un rendez-vous avec un médecin à l’intérieur d’un délai d’une semaine. «Des plages horaires ont été réservées à l’intention des personnes référées par le MIELS-Québec. La consultation avec un médecin est couverte par la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ). La PrEP est remboursée par le régime public d’assurance-médicaments et la majorité des assurances-médicaments privées», précise Patrick Labbé.
 
Pour obtenir un rendez-vous pré-counseling, il suffit de communiquer avec un intervenant du MIELS-Québec via la Ligne INFO-VIH (418 649-0788) ou par courriel ([email protected]). Tout le processus est confidentiel.
 
«La prophylaxie pré-exposition par voie orale, ou PrEp, est un moyen par lequel une personne séronégative qui court le risque de contracter le VIH peut réduire son risque d’infection en prenant des médicaments antirétroviraux [Truvada, comprimé contenant du ténofovir et de l’emtricitabine]», peut-on lire sur le site web Catie – La source canadienne de renseignements sur le VIH et l’hépatite C (catie.ca). […] La PrEP orale est une stratégie hautement efficace lorsqu’elle est utilisée régulièrement et correctement. Elle est généralement sans danger et bien tolérée et est disponible sur ordonnance auprès des médecins exerçant au Canada.»
 
MIELS-Québec recommande d’ailleurs de consulter ce site Web pour obtenir davantage d’information sur la PrEP catie.ca