Théâtre du 16 avril au 11 mai

Christine, la reine-garçon de Michel Marc Bouchard

Éric Whittom
Commentaires
Christine, la reine-garçon

Le Théâtre La Bordée termine sa saison 2018-2019 avec Christine, la reine-garçon, une pièce du prolifique dramaturge Michel Marc Bouchard (Les Feluettes, Les Grandes chaleurs, Tom à la ferme, etc.), présentée du 16 avril au 11 mai. 

Reine anticonformiste de Suède, Christine [incarnée par Ma-rianne Marceau] demande au philosophe français René Descartes [Jean-Michel Déry] de l’aider à résoudre un dilemme passionnel qui la tourmente à l’hiver 1649. Tiraillée entre son entourage qui exige d’elle un héritier et l’affection qu’elle ressent pour sa première dame de compagnie (Ariane Bellavance-Fafard dans le rôle de la comtesse Ebba Sparre), elle doit choisir entre l’austérité de la théologie de Luther, les devoirs de sa fonction, le bien commun d’une part, et le savoir, la liberté, les aspirations personnelles d’autre part. La notion de libre arbitre amenée par Descartes l’aidera à prendre une décision dont les historiens parleront longtemps.
 
 Sept autres comédiens font partie de la distribution, notamment Réjean Vallée (Axel Oxenstierna, chancelier de Suède), Simon Lepage (le comte Johan Oxenstierna, fils d’Axel), Eliot Laprise (le généralissime Karl Gustav, cousin de Christine), Frédérique Bradet (la duchesse Érika Brähe, seconde dame de compagnie de la reine), Érika Gagnon (Marie-Éléonore de Brandebourg, mère de Christine et veuve du roi Gustav) et Vincent Michaud (l’albinos et le cadavre). Marie-Josée Bastien signe la mise en scène avec la collaboration d’Émile Beauchemin. Les représentations ont lieu du mardi au samedi à 19h30, à l’exception des samedis 4 et 11 mai à 16h et du mardi 7 mai à 13h. Les billets sont en vente sur le site Web de La Bordée (bordee.qc.ca) au prix de 31$ pour les 30 ans et moins, 36$ pour les 60 ans et plus et 41$ pour les autres personnes, taxes et frais de service inclus.