DATE LIMITE: LE 25 AVRIL 2019 !

Indemnisation de la Purge LGBT au fédéral

Michel Joanny-Furtin
Commentaires
Audrey

«Les excuses ont pris beaucoup de travail et une action collective. Mais c’est grâce aux gens qui ont témoigné qu’on les a obtenues», a déclaré Me Audrey Boctor lorsque la Chambre de Commerce LGBT du Québec (CCLGBTQ) lui a remis le Phénicia Hommage lors du gala du même nom en 2018.

Me Audrey Boctor, de la firme IMK Avocats, a été honorée avec Martine Roy, pour leur travail acharné à faire reconnaître le tort causé par la discrimination qui fut longtemps en vigueur au gouvernement fédéral; ce qu’on a appelé "la purge LGBT" dans les Forces armées canadiennes (FAC), la Gendarmerie Royale du Canada (GRC) et la fonction publique fédérale.
 
Cette véritable chasse aux sorcières a renvoyé de leurs emplois des centaines de fonctionnaires et de militaires tout simplement parce LGBT. Cela a mené à des excuses officielles du premier ministre Justin Trudeau le 28 novembre dernier.
 
Une passion personnelle pour le droit humain
«Il y a tout d’abord eu un moment important lors-que j’ai rencontré Martine Roy lors d’un déjeuner», raconte Audrey. «Son histoire m’a interpellé, et nous devions faire connaître cette cause en regroupant l’action déposée au Québec avec l’action de Todd Ross en Ontario et une cause fédérale déposée au Nouveau Brunswick, pour en faire une action nationale avec ces trois demandeurs. Dans mon cabinet, les neuf associés d’IMK étaient tous partant pour défendre cette cause. C’est dans notre culture maison au cabinet d’avoir toujours de la place pour prendre un dossier qui va au fond des droits humains, comme ce recours collectif.»
 
Mariée, sans enfants, Audrey Boctor a toujours eu à cœur le côté humain lié aux débats sociaux comme entre autres le mariage des conjoints de même sexe, la cause provinciale des personnes transgenres, etc. «J’ai toujours été affectée et concernée par les droits humains parce que le droit est à la base de nos relations», affirme-t-elle.
 
«Audrey (…) a une vaste pratique en droit public, notamment en droit constitutionnel et des droits de la personne (…). Audrey est la présidente actuelle de l’Association du Barreau canadien, Division du Québec», peut-on lire sur le site internet du cabinet IMK auquel elle s’est jointe en 2010. En plus de sa pratique dans d’autres domaines du droit dans de précédents cabinets, on apprend qu’elle «a également enseigné à la Faculté de droit de l’Université Columbia».
 
Une entente historique… sociale et financière !
«Les parties ont conclu une entente historique valant jusqu’à 145 millions de dollars, soit le plus important règlement en valeurs monétaires au monde visant la discrimination systémique contre la communauté LGBT», précise Me Boctor. «Alors qu’elle n’est pas conjointe aux excuses officielles du premier ministre, cette entente est arrivée en même temps ce qui a donné plus d’emphase à ce règlement historique», pense la jeune avocate.
 
Réclamez avant le 25 avril !
Les personnes LGBT touchées directement par cette purge fédérale entre le 1er décembre 1955 et le 20 juin 1996, peuvent réclamer une indemnisation (la date de 1996 tient compte de la modification incluant l’orientation sexuelle dans la Loi canadienne sur les droits de la personne). Elles ont jusqu’au 25 avril 2019 pour le faire ! Après cette date, les gens perdront leurs droits aux compensations.
 
Il y a quatre niveaux de compensations de 5000$ à 50 000$; ou une compensation individualisée selon plusieurs critères (sévérité, durée, syndrome post-traumatique, etc.) analysés pour en déterminer le montant. Les familles de personnes décédées ne sont pas éligibles aux compensations monétaires, mais elles peuvent faire une demande de reconnaissance individuelle. Si vous êtes intimement concerné.es par cette purge LGBT, n’oubliez pas la date limite du jeudi 25 avril 2019 pour réclamer votre indemnisation! 
 
Rappel: faites votre réclamation
avant le 25 avril 2019 !
 
Plus d’informations au 514 935-4460 ou via l[email protected].
Mais aussi au 1 833 346-6178 ou via [email protected].
Pour formuler une réclamation, aller sur le site web www.lgbtpurgeca.com