Clinique MicroCapillaire

Solution à la perte de cheveux

André-Constantin Passiour
Commentaires
Solution à la  perte de cheveux

Ouverte depuis juillet 2017 à La Prairie, cette clinique de micropigmentation capillaire vient à la rescousse de gens aux prises avec des problèmes de perte de cheveux. De plus en plus, cette technique devient une alternative à la greffe capillaire que certains appréhendent. Dans la même famille que le tatouage cosmétique, elle donne l’impression d’une abondance de cheveux sur une tête fraîchement rasée.

«Masoud Noory le propriétaire de la Clinique Microcapillaire, était mécanicien avant d’avoir sa clinique. Il souffrait de sa perte de cheveux et se dirigeait vers la greffe, mais devant l’implication que cela demande, il hésitait. C’est comme ça qu’il a découvert la micropigmentation capillaire. Après son traitement, il s’est intéressé à ce domaine, il a été suivre une formation à Montréal qui ne convenait pas à ses attentes, il est ensuite allé aux Etats-Unis puis en Europe pour se perfectionner. À son retour, il a pris des années pour peaufiner sa technique en se pratiquant sans arrêt, cherchant les meilleurs produits à utiliser et la meilleure façon de procéder. Il lui a fallu essayer plusieurs aiguilles différentes avant de trouver LA bonne et mettre sa propre ligne de pigments sur pied pour arriver au résultat qu’on lui connait. C’est seulement suite à cela qu’il a ouvert la clinique ici. En fin de compte c’est une histoire de passion personnelle.
 
Il a souffert de sa perte de cheveux et sa solution est devenue sa passion», explique Audrey Ménard, la directrice de cette clinique. Après une consultation (gratuite) qui sert à déterminer le niveau de perte de cheveux, le traitement consiste, en général, en 3 séances de quelques heures. Avec une aiguille on vient répliquer les follicules pileux pour imiter les cheveux rasés ou donner une densité et aux cheveux minces et clairsemés.
 
Mais attention, il ne s’agit pas ici d’encre à tatouage, ce sont des pigments «il n’y a donc pas de risques de rejet, de changement de couleur ou d’effets secondaires puisque ce sont des pigments tout naturels », insiste Audrey Ménard. La micropigmentation capillaire dure entre de 8 à 12 ans selon le type de peau, de l’exposition au soleil, etc. Après 5 ans, elle pâli de façon normale. Si la personne n’a pas de cheveux gris, on fera des retouches, « c’est un traitement qui est garanti et on paie 60% des frais pour le rafraîchir », rajoute Mme Ménard.
 
Avec la micropigmention, les hommes et les femmes n’ont ainsi pas besoin d’avoir recourt à des casquettes, poudres capillaires ou autres trucs de dissimulation. «Nous voulons changer des vies» dit l’équipe de la Clinique MicroCapillaire. 
 
Clinique MicroCapillaire, 602, Chemin de Saint-Jean, La Prairie. 
T. 450-695-3120  www.microcapillaire.com