Film et orchestre

(Re)Vivez la naissance de la saga Star Wars comme jamais

Yves Lafontaine
Commentaires
Star Wars - A New Hope
Photo prise par © 2019 & TM LUCASFILM LTD. ALL RIGHTS RESERVED.
Star Wars - A New Hope
Photo prise par © 2019 & TM LUCASFILM LTD. ALL RIGHTS RESERVED.
Star Wars - A New Hope
Photo prise par © 2019 & TM LUCASFILM LTD. ALL RIGHTS RESERVED.
  • Star Wars - A New Hope
  • Star Wars - A New Hope
  • Star Wars - A New Hope

Alors que le film Star Wars - A New Hope sera présenté à la salle Wilfrid-Pelletier de la PDA, avec un orchestre, les 19 et 20 avril, retour sur le film originel d’une saga qui a non seulement  dépoussiéré la science-fiction, mais fait entrer le cinéma hollywoodien dans l'ère du blockbuster.

Comme bien des gens, les films de la saga Star Wars, je les ai tous vus et revus plusieurs fois, mais celui que je préfère reste le film originel, celui que j’ai vu durant l’été 1977, alors que j'ai 12 ans, et qui déclenchera en moi une passion pour le cinéma par la suite.

Au milieu des années 1970 alors que le genre cinématographique de la science-fiction tombe en désuétude, George Lucas lui apporte une nouvelle dimension populaire avec La guerre des étoiles. Mêlant habilement mythologie, action, humour et effets spéciaux, ce jeune réalisateur qui ne compte que deux films à son actif (THX-1138 et American graffiti) réussit un coup de maître avec cette fantastique épopée galactique.

Pourtant le pari n’était pas gagné d’avance. Peu convaincue par un retour à la mode de la science-fiction, la société de production Universal renonce même au projet quelques mois avant le début du tournage. George Lucas trouve finalement son salut chez la Fox qui consent à lui donner onze millions de dollars pour donner corps à sa vision et accepte de lui offrir 40% des recettes en salles, au lieu d’un salaire, convaincu que le film ferait à peine ses frais.

S’inspirant des feuilletons qui ont bercé son enfance tels que Flash Gordon et Buck Rogers, George Lucas imagine une saga narrant les aventures galactiques des Skywalkers.

Après avoir tracé la trame narrative des différents volets, il décide de développer simplement le quatrième épisode intitulé La guerre des étoiles : Un nouvel espoir. («Tous mes films commencent par le milieu ! [...] C’est un style», expliquera-t-il, par la suite.) Le film s'inspire à la fois des westerns, des films de sabre, des films de guerre, des séries de science-fiction, et il utilise le concept du voyage du héros comme base narrative. 

Contre toutes attentes, Star Wars est à la fois un succès commercial et un succès critique. Il remporte de nombreux prix, notamment sept Oscars. En outre, il donne à Lucas, la marge de manœuvre de développer le reste de la saga.

Alors, le 19 ou le 20 avril,  joignez-vous à l’Orchestre FILMharmonique de Montréal pour un voyage dans une galaxie lointaine, très lointaine. Découvrez le pouvoir de la force avec le film original sur grand écran accompagné en direct par la musique originale de John Williams que Spielberg (qui avait travaillé avec lui pour Les Dents de la mer) recommande à son ami George Lucas.

Le résultat : des thèmes et leitmotivs puissants, qui ne cesseront de se métamorphoser au fil des épisodes, comme en témoigne A New Hope. Plus de 80 musiciens feront revivre la musique sans égale de John Williams et rendront l’ensemble encore plus impressionnant.   


STAR WARS : A NEW HOPE (Un nouvel espoir) en concert, 
 les 19 et 20 avril 2019, à la Salle Wilfrid-Pelletier. 

Le film sera présenté en version originale anglaise, sous-titré en français. 

INFO ET BILLETS  



© 2019 & TM LUCASFILM LTD. ALL RIGHTS RESERVED. Présentation liscenciée par Disney Concerts en association avec 20th Century Fox, Lucasfilm Ltd., and Warner /Chappell Music.