Prêtres pédophiles

Opération-vérité à l'archevêché de Montréal

L'équipe de rédaction
Commentaires
Anne-Marie Trahan
Photo prise par © Anne-Marie Trahan

La presse dévoilait cette semaine que sous la gouverne de l'ex-juge Anne-Marie Trahan, une dizaine de personnes entameront sous peu la révision de plusieurs milliers de dossiers de prêtres qui ont relevé des diocèses de Montréal, Saint-Jérôme, Valleyfield, Saint-Jean-Longueuil et Joliette, afin de dénombrer ceux qui auraient fait l'objet d'allégations d'agression sexuelle contre les mineurs au fil des ans. 

L'exercice devrait s'étendre sur une ou deux années. L'ex-juge lance un appel aux victimes de prêtres qui auraient gardé le silence sur leur agression. 

« S'il y a des victimes qui disent : "Moi, je n'ai jamais été entendu(e), je n'ai jamais été écouté(e)", venez me le dire, je vais vous écouter. »

Mme Trahan aura éventuellement son propre site web où les victimes pourront se manifester, mais depuis 2016, l'archevêché a également une ligne téléphonique et une adresse courriel qui leur est destinée.

Les victimes peuvent se manifester en écrivant à [email protected] ou encore en composant le 514 925-4321. Précisons que cet audit exclut les membres des différentes communautés religieuses, qui sont indépendantes des diocèses. 

Source : LaPresse