Conseils

Réaliser une cuisine extérieure adaptée au climat du Québec

Yves Lafontaine
Commentaires
Cuisine extérieure
Photo prise par © Decorhomme
Cuisine extérieure
Photo prise par © Decorhomme
Cuisine extérieure
Photo prise par © Decorhomme
  • Cuisine extérieure
  • Cuisine extérieure
  • Cuisine extérieure

Tandis que le printemps voit revenir les beaux jours, le thermomètre remonte et les perspectives de repas sur le patio, la terrasse ou dans le jardin se rapprochent. Le coin barbecue, l’espace repas et leurs aménagements sont aujourd’hui des éléments de confort en prise directe avec le jardin paysager et un certain art de vivre à l’extérieur.

 
Si faire la cuisine au grill et prendre ses repas en plein air sont synonymes de convivialité, il faut reconnaître qu’en cas de mauvaise adaptation aux intentions d’utilisation, à vos habitudes en couple, avec les amis ou la famille et à l’aire disponible, le plaisir s’en trouve gravement gâché. Avant de vous lancer dans l’aménagement d’une cuisine en terrasse ou à l’arrière de la maison envisagez le projet sous les différents angles.
 
Planifier soigneusement l’aménagement de l’espace 
Une mauvaise planification générale de cet espace détente au grand air engendre parfois des incohérences regrettables. 
 
Prendre le temps de réfléchir à son emplacement et aux éléments qui la constitueront est essentiel. La première chose à considérer au moment de dessiner les plans d'une cuisine extérieur est de déterminer l'espace disponible, dans le but d’assurer une ergonomie optimale. En effet, il faut penser à dégager la zone de cuisson de l'endroit où les repas se prendront, et installer les différents équipements dans un espace relativement restreint, pour un maximum d'efficacité. Pour faciliter les accès à l’eau et à l’électricité, on devrait idéalement choisir un endroit près de la maison. La configuration de la cuisine extérieure doit prévoir de l’espace pour la circulation des convives. On aura beau être dehors, s’il y a trop de mobiliers, on s’y sentira à l’étroit. La zone de cuisson? On évite de la mettre trop près des fenêtres de la maison ou des invités. La fumée du barbecue pourrait gâcher la fête! On s’assure que notre cuisine cadre avec l’aménagement paysager. Il serait dommage de devoir couper un arbre pour la construire. La bonne idée? On fait appel à un spécialiste. 
 
Quatre conseils à propos de l’aménagement 
• Vérifiez (le cas échéant) que l’accès aux engins d’aménagement du site est aisé. Il est toujours dommage de devoir détruire un mur pour laisser entrer une mini pelle excavatrice par exemple.

• Faites analyser les écoulements d’eau du terrain (aussi appelés chemin d’eau), portez un regard sur les arbres ombrageux en place ou nécessaires. Un paysa-giste saura vous faire profiter de son expérience et vous conseiller sur ces points techniques.

• Portez une attention particulière à l’estimation des volumes qui seront occupés par les éléments de la cuisine et son mobilier connexe?et veillez à ce que la circulation des personnes soit très fluide à l’usage.

• Ne sacrifiez pas l’esthétique finale au détriment du fonctionnel.
 
Faites-vous plaisir, sélectionnez des équipements selon vos besoins
La configuration de la cuisine intégrée de jardin se rapproche de plus en plus de la cuisine familiale.
 
A l’exception du barbecue encastré qui remplace souvent le four traditionnel, on retrouve des armoires intégrées, un évier, un frigo ou/et un cellier d’appoint sous un plan de travail aussi beau que solide.
 
Au-delà de ces éléments, chacun compose sa cuisine idéale selon sa vision épicurienne de la vie.
 
Le four à pizza et le fumoir sont de plus en plus en demande, le bar avec fût de bière à la pression gagne en popularité. Et pour prolonger l’été (ou le devancer) le chauffe-terrasse, prodigue ses bienfaits en accompagnant les soirées qui se prolongent. Composez votre cuisine selon vos habitudes, votre culture, vos besoins. 
 
Choisissez des matériaux à l’épreuve des intempéries
Au Québec, qui dit «?extérieur?» doit penser résistance aux froidures de l’hiver, mais aussi aux UV de l’été. Bien que protégée (housses, couvercles, bâches) durant sa période d’hivernage, la cuisine extérieure affronte au cours de l’année de fortes variations de température, des précipitations conséquentes et des périodes enneigées régulières.
 
Il est question de ne pas se tromper dans le choix des matériaux des meubles intégrés. Évitez les armoires intégrées en bois.
 
L’acier inoxydable règne en maître dans le monde des cuisines extérieures. On y retrouve aussi la pierre et la brique qui savent s’intégrer dans l’aménagement paysager du site.
 
Que votre projet soit abrité sur une terrasse ou 100 % exposé au soleil, les professionnels conseillent d’éviter le bois et d’orienter votre choix vers des compositions de matériaux insensibles à la tourmente et au dieu Chronos.
 
Le plan de travail beau et inaltérable
Pour le plan de travail, le marbre et le granit sont les pierres naturelles les plus à même d’affronter les affres du temps qui passe. 
 
Dans le cadre d’un projet de grande envergure, on considérera le composite ou la céramique pleine masse pour leur durabilité, leurs atouts esthétiques et la capacité des constructeurs à les livrer sous des formes très design.
 
Matériau hors normes, le Dekton est fabriqué à partir de matières premières sophistiquées utilisées dans la production des surfaces de verre, de porcelaine et de quartz. Ultra solide, il n’offre aucune porosité et se plie avec délice aux exigences des formes modernes.
 
Autre matériau d’exception, le Lapitec est réputé inaltérable dans le temps. Hautement résistant aux rayons UV, aux températures élevées et au gel, cette porcelaine haut de gamme et design résiste aux collisions et aux abrasions, c’est l’un des comptoirs de cuisine idéal.
 
La cuisine extérieure, une pièce à part entière
Le plaisir d’une cuisine sur le patio, en terrasse ou dans le jardin dépend de sa conception réfléchie comme un prolongement de la maison. Prioriser la sécurité et une circulation fluide des personnes est un point essentiel. 
 
Le reste ne doit être guidé que par le bon sens et le plaisir.