Chine

Spectateurs chinois furieux des coupes dans Bohemian Rhapsody

Yannick LeClerc
Commentaires
Bohemian Rhapsody
Photo prise par © Bohemian Rhapsody

« Bohemian Rhapsody » fait l'objet de coupes sévères en Chine. Près de quatre minutes de contenus homosexuels ont été censurés par les autorités. De nombreux spectateurs sont montés au créneau, estimant que cette version raccourcie gênait à la compréhension du film.

Après avoir été l'un des succès surprises de 2018, récoltant 880 millions de dollars de recettes, "Bohemian Rhapsody" vient de connaître ses premières diffusions en Chine. Le pays, devenu le deuxième plus gros marché mondial pour le cinéma international, pourrait aider le film à dépasser le cap des 900 millions de dollars. Ou pas ? Car la sortie chinoise du biopic sur Freddie Mercury fait polémique en raisons des nombreuses coupes qui y sont faites. Bénéficiant d'une sortie limitée (sur 1 200 écrans alors que le pays en compte plus de 50 000), le film est censuré de près de 4 minutes.

En première ligne, toutes les allusions à l'homosexualité ou au sida sont coupées au montage, tout comme la scène autour du clip de « I Want to Break Free » et la séquence où il rencontre son compagnon Jim Hutton. Ce qui fait que le spectateur chinois découvre en cours de film ce Jim Hutton qui apparaît tout à coup.

Rappelons qu'en 2016, la Chine a adopté une directive visant à bannir toute représentation « des comportements sexuels anormaux ». Pour cette raison, l'obtention d'un visa chinois pour le film de Bryan Singer en avait surpris plus d'un. Mais c'était sans compter sur une censure chinoise impitoyable. 

« Ces scènes coupées affectent réellement le film »

Et ces nombreuses coupes sont loin de satisfaire les cinéphiles chinois : selon le New York Times, « ces changements ne sont pas passés inaperçus (...) beaucoup ont eu le sentiment, en regardant le film, que quelque chose n'allait pas ».

Interrogée par le journal américain, une spectatrice nommée Sun Jing a tout de suite remarqué des différences entre les dialogues et les sous-titres, ainsi que quelques incohérences dans l'histoire : «Quand je regarde un biopic, je veux voir la vraie personne. Des parties de sa vie n'ont pas à être inexplicablement enlevées. Au niveau des thématiques LGBT, ils ont complètement trompés le public».

« Ces scènes coupées affectent réellement le film » pour Peng, activiste LGBT chinois qui considère la sexualité de Freddie Mercury comme « une part importante de son histoire ». 

De son côté, Hua Zile, rédacteur en chef du compte VCLGBT consacré à l'actualité LGBT sur le réseau social Weibo, estime que « ce genre de coupe affaiblit son identité gaie ». Pour lui, « c'est assez irrespectueux envers sa propre expérience et cela rend le personnage assez superficiel ». Ce spectateur avoue également avoir vu le film à Hong Kong, où la version originale est diffusée.

Li Yang préfère quant à elle le boycotter, au vu des remarques de ses amis : « Par principe, je refuse de regarder ce type de film cruellement censuré ». Cette polémique arrive à une époque où les discriminations sont toujours présentes, même si l'homosexualité a été retirée de la liste officielle des troubles mentaux, mais il persiste une forte homophobie en Chine.