États-Unis

Une première mairesse noire et lesbienne à Chicago

Chantal Cyr
Commentaires
Lori Lightfoot

Les habitants de Chicago ont élu mardi une femme noire et ouvertement homosexuelle à la tête de leur ville, une première historique dans cette ville marquée par les inégalités sociales et la violence due aux armes à feu.

Lori Lightfoot, 56 ans, est une ancienne procureure fédérale qui a notamment dirigé une commission de surveillance des activités de la police. Elle a largement emporté l’élection municipal face à Toni Preckwinkle, démocrate et Afro-Américaine comme elle.

Lori Lightfoot a obtenu 74% des voix selon les premières estimations, après que la majorité des bulletins ont été dépouillés. Elle a fait campagne avec un programme progressiste. 

« C'est le changement contre le statu quo », a récemment affirmé Lori Lightfoot, faisant une comparaison avec Toni Preckwinkle, 72 ans, élue locale depuis plusieurs décennies et actuelle dirigeante du comté de Cook dans lequel se situe Chicago.

Les deux démocrates étaient arrivées en tête du premier tour de l'élection municipale fin février avec respectivement 17,5 et 16% des suffrages. 

La municipalité de Chicago n'a été dirigée depuis 1837 qu'une fois par un Noir et une fois par une femme. Chicago devient la plus grande ville du pays à porter à sa tête une femme noire.

Lori Lightfoot devient aussi la première personne homosexuelle à diriger cette ville de 2,7 millions d'habitants, la troisième du pays (après New York et Los Angeles), marquée par la défiance entre police et minorités, les inégalités profondes entre quartiers et une criminalité importante.

 

Sources : AFP + Washington Post