Être gai et handicapé

Accepter sa différence

Logan Cartier
Commentaires
Special
Photo prise par © Special

Être gai et handicapé, c'est souvent la double peine... Mais pas pour Netflix et sa nouvelle série Special avec un protagoniste pas comme les autres. Enfin une «dramadie» qui prône la différence!

«Pourquoi être normal quand on peut être spécial?» La série Special a fait son apparition sur la plateforme de streaming Netflix. Mais qu'a-t-elle de si «spéciale»? Son ton décalé? Ses dialogues cash et spontanés? Son originalité réside surtout dans le choix de son protagoniste. Ryan est homosexuel et handicapé, il souffre d'une paralysie cérébrale légère depuis qu'il a été renversé par une voiture. Pertinente et drôle, cette série, inspirée d'une histoire vraie, est un hymne à la diversité.

Ryan chute d'innombrables fois, au sens propre comme au sens figuré… Mais il finit toujours par se relever. Il est conscient de sortir «du lot», mais se lasse des regards oppressants qui pèsent sur lui depuis bien trop longtemps. Il veut sortir du «placard», de cette case étroite dans lequel on l'a enfermé. Grâce au soutien de ses amis, il finit par accepter et même assumer sa différence. Sur sa lancée, il en profite pour s'émanciper de sa mère et décide d'entamer une vie d'adulte accompli. Couvé depuis des années, il est temps pour lui de prendre son envol.Si quelqu'un connaît bien cette histoire, c'est Ryan O'Connell puisqu'il en est l'auteur. La série s'inspire de son livre autobiographique I'm special : and other lies we tell ourselves (littéralement, «Je suis spécial: et autres mensonges qu'on se raconte à soi-même»). Après avoir couché sa vie sur papier, il jouera donc son propre rôle à l'écran. Après la polémique qu'a provoqué le remake du film Intouchables, on pourra se réjouir certainement de savoir que le rôle n'a donc pas été attribué à un non-handicapé… 

La première saison de huit épisodes de Special, est offerte depuis le 12 avril 2019 sur Netflix