À lire

Les après-demain et Le démariage

Benoit Migneault
Commentaires
Les après-demain et Le démariage

Deux nouveautés de Louise Auger dont le premier met en scène les personnages iconiques issus de son premier roman, Ev Anckert, publié en 1994. Situé 30 ans plus tard, Les après-demain nous entraîne dans le sillage d’Eve et Isabelle qui s’improvisent un petit week-end en Normandie, histoire de célébrer toutes ces années de vie commune, les bons comme les mauvais coups. Au fil des ans, leur relation a atteint un équilibre dont elles se réjouissent, mais voilà qu’un nouveau défi se profile à l’horizon: la retraite. C’est une chose que de concilier les forces et les faiblesses, les qualités et les travers de chacune lorsque le boulot y occupe également une place déterminante. S’en est cependant une autre, lorsque les contacts seront constants. Comment préserver cette passion tranquille? Faut-il se remettre en question? 

Les après-demain et Le démariageLe démariage, de son côté, présente une intrigue à la fois plus nébuleuse et oppressante. Manon Lessard reçoit un manuscrit rédigé par Karine, une voisine qui se réfugiait chez elle lorsqu’elle était toute petite. Karine est maintenant adulte et son récit prend Manon de court puisqu’il semble alterner fiction et réalité. Du moins, croyait-elle qu’il s’agissait d’un récit fictif jusqu’au moment où elle réalise qu’elle est partie intégrante de ce dernier. Malgré des changements de noms, elle y reconnait des éléments très précis de sa relation avec Josée, sa compagne d’alors, des amis, certains souvenirs très précis et parfois oubliés y font également surface. Certains éléments semblent inventés, mais est-ce vraiment le cas? Au cœur du récit, ce jour de tempête où elle a découvert l’inceste que subissait la fillette, de même que les décisions et actions qui ont suivi cette macabre découverte. Le manuscrit semble pourtant être bien plus qu’un simple récit biographique: une supplique semble s’en dégager. Manon saura-t-elle y répondre? Se pourrait-il, qu’à l’époque, quelque chose lui ait échappé? Forte de son expérience de psychologue, Louise Auger maîtrise bien l’art de créer des personnages forts aux motivations complexes. Que ce soit au détour d’une relation amoureuse ou au cœur d’un drame obscène, c’est avec une fascination douce ou parfois presque morbide, selon le récit proposé, que le lecteur est invité à plonger dans un univers à la fois familier et déroutant
 
Les après-demain / Louise Auger. Paris / KTM, 2018. 173p.
Le démariage / Louise Auger. Montréal / Québec Amérique, 2018. 267p.