Région de Québec

Nouveau CA à l’Alliance Arc-en-ciel de Québec

Éric Whittom
Commentaires
aliance arc en ciel 2019

Les membres de l’Alliance Arc-en-ciel de Québec (Alliance) ont élu ou réélu quatre membres à leur conseil d’administration pour un mandat de deux ans, lors de l’assemblée annuelle de cet organisme communautaire, tenue le 19 mars, au Drague Cabaret Club. Il s’agit de Dave Tremblay (réélu), de Jacqueline Fournier (élue), de Régis Boisvert (élu) et de Kelsy Godbout (élue). En 2018, ces deux derniers avaient été cooptés pour remplacer des membres démissionnaires en cours de mandat. 

Voici la composition du CA 2019-2020 de l’Alliance. De gauche à droite sur la photo, on retrouve Mikaël Leduc, Dave Tremblay, Régis Boisvert, Jérôme Bergeron, Francis Harvey, Kelsy Godbout et Jacqueline Fournier. Complètement à droite sur la photo, il s’agit de la directrice générale de l’Alliance, Julie Dubois. Lors de leur première réunion ce printemps, les sept membres du CA détermineront entre eux leur fonction, notamment celle de président ou de présidente. 
 
Lutte à poursuivre pour interdire les pratiques de réorientation sexuelle
L’Alliance a aussi dressé le bilan de ses activités pour 2018. Elle a terminé cette année avec un «?équilibre budgétaire?», a indiqué à Fugues Julie Dubois. Comme fait marquant, elle a souligné le lancement, en mai, du mémoire Qui veut guérir l’homosexualité?? Les pratiques de réorientation sexuelle au Québec. Cette initiative a d’ailleurs fait l’objet de 23 mentions dans les médias traditionnels. En janvier, Julie Dubois et l’un des auteurs du mémoire, Jocelyn Gadbois, ont rencontré une conseillère politique de la ministre de la Justice, Sonia Lebel, pour rappeler au nouveau gouvernement les neuf recommandations contenues dans le mémoire. Ce dossier est toujours en phase d’évaluation, a précisé Julie Dubois. «Nous souhaitons notamment que les pratiques de réorientation sexuelle soient illégales au Québec et qu’un mécanisme de surveillance soit mis en place pour éviter qu’elles continuent d’être offertes à des personnes de la diversité sexuelle, malgré une interdiction légale.»  
 
En 2019, l’Alliance bonifiera les activités de la Fête Arc-en-ciel de Québec qui célébrera durant la fête du Travail son quinzième anniversaire depuis que l’Alliance en est l’organisateur. «?Nous travaillons fort pour offrir des activités intéressantes pour toutes les familles?», s’est limitée à dire Julie Dubois. 
 
Nouvelle course de 5  Km et de 10 Km
Le 13 juillet, l’Alliance organisera dans le parc de la rivière Saint-Charles une course pour amasser des fonds afin de financer la Fête Arc-en-ciel de Québec. Deux épreuves seront présentées : 5 km et 10 km. «?Nous voulons offrir un événement pour les sportifs de la communauté LGBT+ et leurs alliés.?» Les modalités d’inscription seront annoncées prochainement sur la page Facebook de l’Alliance. Julie Dubois s’est réjouie qu’en 2018, plus de 24?000 personnes (des visiteurs uniques) aient consulté le site Web de l’Alliance (arcencielquebec.ca) et qu’environ 32?000 personnes aient fréquenté le site Web de la Fête Arc-en-ciel de Québec (fetearcenciel.ca).  Enfin, elle a souligné l’importance de la contribution d’une centaine de bénévoles pour mener à bien les activités de l’Alliance, notamment la Fête Arc-en-ciel de Québec. Elle a comptabilisé un peu plus de 2?400 heures de bénévolat en 2018. «?Nous sommes chanceux, privilégiés et fiers de nos bénévoles.?»